47
Par Benny - / dimanche 10 décembre 2017 14:00 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  SuperBastos  |  53

As-tu déjà pu penser que le problème venait de toi ? Si oui, es-tu déjà allé voir un psychologue pour parler de ta situation ? Je te conseille vivement de consulter.
Se faire des copains, et par la suite des amis, peuvent se faire simplement : participer à des after work avec des collègues, les revoir dans d'autres événements et hop, tu as des copains :-)

Commentaires
Par  SuperBastos  |  53

As-tu déjà pu penser que le problème venait de toi ? Si oui, es-tu déjà allé voir un psychologue pour parler de ta situation ? Je te conseille vivement de consulter.
Se faire des copains, et par la suite des amis, peuvent se faire simplement : participer à des after work avec des collègues, les revoir dans d'autres événements et hop, tu as des copains :-)

Répondre
  Hokawly  |  20

Je suis assez d'accord avec toi sauf sur un certain point: la plupart des gens restent avec toi que quand ça va bien. J'avais beau avoir des amis(e)s assez proches, si j'ai une passe difficile, hop il n'y a plus personne. Et ça ce n'est pas la première fois que ça m'arrive, ce qui me fait dire que l'auteur recherche peut-être plus que ça.

Répondre
  SuperBastos  |  53

Dans ce cas, ce ne sont pas des amis.
Les amis sont toujours là pour te soutenir dans les moments difficiles et c'est aussi valable dans l'autre sens : être présent pour ses amis.
Si tu n'as pas de travail et que tu as des passions, rejoindre un club/association peut permettre de rencontrer de nouvelles personnes et de créer des liens facilement.

Par  rouly031  |  19

La vdm n'est pas d'être puceau (pas une tare non plus), ni de fêter son anniv avec sa mère (perso je ne le fête qu'avec ma famille) mais plutôt de vivre avec sa mère et de ne pas avoir d'amis (tu n'as pas besoin d'en avoir 36 milles). Donc:
1/prends un appart
2/Rencontre des gens, fais des activités extérieures à ton travail: sport etc.

Répondre
  lolitaa909  |  8

Je ne vois pas en quoi être toujours puceau, choix ou non, c'est une souffrance. On perd sa virginité quand on veut et surtout quand on se sent prêt.

Répondre
  Cagnard  |  14

Quel commentaire bizarre : C'est évident qu'on ne perd pas sa virginité quand on veut si personne ne veut de nous...!
Et voyait la façon dont la VDM est écrite, il est clair que ce n'est pas un choix !

Répondre
  Maths  |  43

Je suis un peu comme l'auteur sauf que j'ai mon appart (fin je loue).
bref pour les amis j'aime pas sortir et au final on peut très bien vivre sans amis. le but de la vie ce n'est pas de sortir et faire la fête pour tout le monde moi ça m'emmerde.
Je préfère le sport et les jeux vidéo après c'est plus solitaire comme vie c'est sûr.
et les after work c'est pareil un ennuyé mortel !
bref je comprends l'auteur et le psy ne changerait rien je vois pas pourquoi faudrait se forcer à faire des choses qu'on n'aime pas pour "faire comme tout le monde".
faut assumer les différences !

Répondre
  rouly031  |  19

Tu as raison de dire qu'il faut assumer ces différences mais visiblement cette situation ne convient pas à l'auteur sinon il n'aurait pas posté la vdm. C'est pour ça que je précise sur les amis qu'il n'a pas besoin d'en avoir 36 milles, 1 ou deux amis nous correspondants suffisent amplement parfois!

Répondre
  trplde  |  50

Maths oui bien sur tout le monde font ce qu'il veut mais vu la formulation de la VDM, je ne pense pas que ce soit un choix de la part de l'auteur de vivre chez sa mère et de ne pas avoir d'amis. Donc sa situation est très différente de la tienne puisqu'il n'en veut pas.

Répondre
  Maths  |  43

en quoi sortir c'est vivre ?
pour moi c'est l'inverse, sirtir c'est se faire chier.
je suis comme l auteur sauf que je vis seul et je le vus très bien.
les bars aucun intérêt surtout quand tu bois pas

Répondre
  Poupoupipidou  |  40

Le "trouve un boulot" peut-être dévastateur si dit à une personne qui cherche vraiment et qui ne trouve pas. Se remettre en question, changer ses méthodes de recherche, travailler ses entretiens, faire des formations... tout ça, parfois, ça ne suffit pas. Autant il y a des personnes qui ne noteront même pas cette phrase, autant pour d'autres, ça peut être très violent. Le chômage peut être d'une violence psychologique impressionnante, et on n'en prend conscience que quand on y est confronté.

Répondre
  La_Regalade  |  6

Avant de chercher du travail, il devrait plutôt se reconstruire psychologiquement (je pense qu'il souffre de cette situation sinon il ne posterait pas ici) ce sera déjà une énorme avancée. La suite coulera de source ... Courage Benny.

Par  Loki Rigollo  |  6

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Similaires
Chargement…