427
Confessional

Aujourd'hui, je joue ma poursuite d'études à la loterie. Oui, l'admission en Belgique, quand on est français, c'est sur tirage au sort ! VDM

Pas_dimagination En dire plus :
Pour répondre à l'ensemble des personnes. Non ce n'est pas une solution de replis, c'est un choix bien réfléchi, car je n'ai simplement pas VOULU faire la prépa ;). Quant aux écoles en France, elle ne sont pas pourries mais simplement moins bien adapté à mon projet. Enfin en ce qui concerne le tirage au sort, je n'ai pas gagné (les résultats étaient à 16h) ! ;) Je vais essayer avec le loto, on verra bien !
Par Pas_dimagination / vendredi 14 septembre 2012 10:24 / France - Cormelles
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  jeretste  |  22

Ah ouais et en France c'est sur concours... t'avais qu'à le réussir! :P

Commentaires
Répondre
  pointbarre  |  13

Nous voici dans le grand jeu "Étudiant ou Mendiant"! Attention Mesdames et Messieurs, voici le premier candidat qui s'avance! Bonjour Julien, vous êtes étudiant français en littérature flamande c'est bien ça? Tout à fait, je souhaite étudiant à Gant soit à Liège... Parfait! et bien voici la roue qui arrive! *Gingle tout pourri* Il ne vous reste plus qu'à tourner la roue Julien! Bonne chance! tactactac tactactac tiiic tiiiiic! Ho dommage, vous êtes passés à deux doigts de la hollande, où vous auriez presque pu faire votre branche à Amsterdam, voici votre tiquet pour entrer à l'uni de La Valette à Malte! Bravo! (un vieux random prouve la considération qu'ils ont envers le système français^^)

Répondre
  pointbarre  |  13

Avant de me faire persécuter pour des raisons linguistiques ou orthographiques, je pense qu'il est bon de préciser que les fautes de syntaxe ne sont ici qu'un simple artifice permettant de rendre plus vraisemblable la médiocrité du dit Julien. (Julien, si tu me lis, sache que l'idée de faire de toi un mauvais élève ne m'est jamais venue ;) )

Par  Goldenwords  |  16

TLBM, t'avais qu'à naître Belge !

Répondre
  Fire_kawaii  |  28

Ah...parce que ça se choisi ça? "Première nouvelle,on peut maintenant,et,grâce à la technologie choisir sa nationalité.L'an prochain on verra comment programmé sa couleur de cheveux et également son sexe,a bientôt pour de nouvelles folies" ;-)

Répondre
  Fire_kawaii  |  28

#30 Oui mais de la à dire qu'il fallait qu'il naisse belge,ça va pas augmenter ses chances de réussites,le pauvre :-( nan,je déconne ;-p

Répondre
  Mawang  |  4

Et je pense aussi qu'il est possible de modifier génétiquement la couleur de cheveux et peut-être même le sexe ( je parle pas de sa couleur évidemment )... En tout cas, on peut modifier le sexe d'une souris avant sa naissance ou même les rendre fluorescentes. Je m'y connais, je suis la première souris jaune à joues rouges et électrique !

Répondre
  phobias  |  16

Logique quand dans certaines branches il n'y a plus de place pour les belges... La belgique offre bien plus de facilités dans l'admissions aux études et cela a un prix. Ni VDM, ni TLBM donc ! ;-)

Répondre
  Fardou_Dou  |  33

#30 a raison. Ça s'appelle le "droit du sol" .

Répondre
  Fire_kawaii  |  28

#78 Et pour devenir italien?On lui injecte de la bouillie de spaghetti? Donc finalement notre nationalité varie tout bêtement en fonction de la bouffe de nos parents! Pratique xD

Répondre
  merens  |  12

Sérieusement c'est quoi le délire des français à associer le belge avec la frite ? ... Je suis belge et je change des frites 1 fois tout les 3 mois grd max ...

Répondre
  lastresort  |  19

#89 c'est les anciens qui mangeaient énormément de pommes de terre frites c'est pour ça qu'on a fini par dire que les gens du nord de la France et les belges mangeait tout le temps des frites.

Répondre
  laura092  |  11

#84 : le droit du sol c'est quand tu es né en France, que tes parents n'ont pas la nationalité française, et que tu vis en France de façon continu depuis 5 ans et depuis l'âge de 11 ans. Alors à l'âge de 16 ans tu peux demander la nationalité française. Pour les personnes majeures, on appelle ça la naturalisation, et non plus le droit du sol. Et je ne crois pas que l'auteur de cette vdm soit mineur.

Répondre
  tourtinet  |  55

d'un côté les préjugés belges frites . Suffit de taper "belgique :les "moules-frites d'Ikea provoquent un embouteillage sur l'autoroute" (c'est un boutade les belges .N'empêche qu'un bouchon pour une promotion du magasin Ikea de la région de Gand, qui proposait un plat de moules-frites à 5 euros ,ça aide pas à votre réputation info certifié (mais je rigole , en france on peut aussi en faire des préjugés je suis sûr !)

Répondre
  M3DA  |  8

Aider les étudiant !!! Au lieu de le donner du mal a faire leurs études! Voilà ou en est la France. !!! Si sa continue comme sa la france va devenir un désert. Regarder le nombre qui parents au Canada etc... J en fait partie. Regarder la mentalité d'un francais et celle d un canadien. GROSSE différence.

Répondre

144, l'absence de concours d'entrée n'est pas la seule motivation à aller étudier en Belgique !! En France, l'inscription en kiné coûte environ 3000€, alors qu'elle coûte seulement entre 600 et 800€ si je me souviens bien.

Répondre
  Muushya  |  21

sauf que c'est pas qu'une question de nationalité, c'est aussi une question de résidence ^^ Un belge qui vit en France passera aussi par le tirage au sort si quota il y a ;)

Répondre
  kyushy  |  16

S'en est a la limite du blasphematoire et je pese mes mots *femme agée aigri faisant l'air choqué avec sa sa bouche et courant tout dire a sa maman*

Répondre
  alkolo  |  21

#57 ton commentaire peut être mal interpréter , vu qu'il/ elle dit qu'elle va le répéter à sa maman...

Répondre
  malchance59  |  7

C'est Normal car la plupart des français qui étudient en belgique n'y travailleront pas. À quoi ça sert de former des gens si ils ne travaillent pas dans le pays. c'est une grosse perte pour la belgique donc on galère en France et laisse les gens qui veulent vivre en belgique y faire ses études

Répondre
  Cholena  |  22

#292 Donc tous ceux qui partent en Erasmus ou ceux qui font un an ou 2 d'études aux UE par exemple devraient rester en France puisqu'ils ne vont pas rester dans ces pays hôte ? Ça s'appelle l'échange. Des milliers d'étudiants voyagent chaque année pour études, stages etc.. Faut savoir regarder au delà de son petit train-train parfois. Ceux qui travaillent en Belgique alors qu'ils ont fait leurs études en France devraient aussi être pénalisés ?

Répondre
  malchance59  |  7

J'ai pas parle d'Erasmus. J'ai juste parler des étudiant voulant aller en belgique. Et ce que j'ai dis c'est bien fondé car tout mes amis qui vont en belgique ne veulent pas y travailler. Et si je me trompe alors pourquoi c'est par tirage au sort ?

Répondre
  Cholena  |  22

La question n'est pas là. Ce qui est remis en doute ici c'est que la sélection est aléatoire et donc peut être vue comme injuste pour ceux qui se sentent plus motivés que d'autres à accéder à ces études. Le quota quand à lui est logique. Tu remets carrément en question la présence des Français en Belgique. Des milliers d'étrangers viennent aussi étudier en France avec aides financières (bourse..), logements en résidences universitaires etc...Et très peu resteront travailler au final. Est-ce pour autant qu'on veut refuser leur présence ? Réguler le nombre d'étudiants étrangers oui évidemment, mais trouver leur présence injuste non.

Par  jeretste  |  22

Ah ouais et en France c'est sur concours... t'avais qu'à le réussir! :P

Répondre
  jeux2maux  |  15

Arg tu m'as devancé. Entièrement d'accord avec toi! Je ne blâme pas ceux qui tentent leur chance en Belgique, mais ne venez pas vous plaindre qu'ils vous refusent. Je précise, cependant, que sans les Français, certaines filières en Belgique n'aurait pas assez d'étudiants. De plus, les aides accordées au Français étudiants en Belgique sont quasi nulle alors que les Belges venant en France ont un package d'aides financières. Donc , message aux Belges, ne prenez pas cette VDM pour faire ressortir votre pseudo nationalisme:)

Répondre
  dadi029  |  13

#64 certaines universités doivent refuser des belges car il y a trop d'étudiants d'inscris et souvent les français ont la place des belges. En Belgique les gens payent pour que les universités soient moins chères et ce ne sont même pas les belges qui en profitent... Bref j'en ai fini avec ma morale à 2 balles.

Répondre
  carabin_e  |  12

+1! Et il ose se plaindre..... Alala les nuls qui vont dans le reste de l'Europe ça m'horripile! Dire qu'après ils reviennent en France, mais avec un niveau inférieur (car moins d'exigence) que ceux qui ont fait leurs études ici..

Répondre
  shoops  |  7

Bonsoir, je me permets de réagir en tant qu'étudiante française en Belgique. Depuis l'année où je suis ici, c'est - et je pense que ça restera - toujours un sujet à controverse. Seulement il faut voir les choses de différentes manières. D'abord prenons l'étudiant français, dans le paramédical les seuls choix qui s'offrent à lui en France sont la fameuse année de médecine ou la prépa et les concours. Pour la première, sa réputation la devance et les taux de réussite sur chaque promo parlent d'eux mêmes. Concernant les concours on peut compter dans les 3 000 euros l'année de prépa ainsi qu'une centaine d'euros par concours avec entre 1 et 10% de réussite pour chacun. Soit il a déjà testé, a raté et tenté sa chance en Belgique, soit il sort du bac et espère ne pas avoir à passer par tout ça afin d'accomplir les études qu'il souhaite. Côté Belgique, un belge peut s'inscrire dans une haute école comme nous nous inscrivons à la fac. Niveau limite les écoles acceptent TOUS les étudiants résidents belges en 1ère année. Nous étions 800 dans ma promo en septembre dernier, pour 120 français environs. Ensuite 300 abandons avant les premiers examens de janvier. Ce qu'il faut savoir c'est que proportionnellement à leur nombre, il y a davantage de réussites françaises que belges aux examens. D'après ce que j'ai pu voir un français est globalement plus motivé qu'un belge (ce n'est bien sûr pas une généralité) car il sait que pour lui c'est une chance et qu'il doit la saisir. En conclusion il est assez simple de dire qu'il fallait réussir en France mais l'investissement à côté (tant mental que financier) n'est pas forcément abordable pour tous et la Belgique reste la Terre Promise de tous les étudiants en paramédical. Sachant que l'entrée des français n'est pas un obstacle pour les étudiants belges il est alors frustrant de savoir que son avenir est seulement entre les mains du hasard, et non d'une étude un minimum approfondie des dossiers, notamment grâce à une simple lettre de motivation ou autres moyens qui pourraient être mis en place.

Répondre
  M4R1E  |  14

#214, je ne suis pas du tout contre le fait que des français viennent étudier en Belgique, mais le problème dans tout ça, c'est que c'est nous, petits Belges qui payons pour que les études supérieures soient moins chères, que les françaos viennent faire leurs études en Belgiques MAIS qu'après, ils repartent en France pour exercer le métier que les Belges auraient exercés chez eux. Cela pose donc un problème au niveau des professionnels dans ces matières qui rentrent dans leur pays après etre gentillement venus étudier en Belgique et qui laissent notre royauté se morfondre par son manque de médecins,... C'est donc là que se trouve l'os pour moi.

Répondre
  Lisa7503  |  15

J'ai remarqué ça. Mon homme m'a dit que les pires élèves à qui il a donné cours au début de sa carrière seraient franchement meilleurs que ceux qu'il a eus ces deux dernières années. Il est catastrophé du niveau de régression de ses élèves. Il dit que, chaque année, c'est pire que la précédente. Et n'ayant pas été une très bonne élève (sans avoir été cancre), je peux affirmer que si j'avais eu des profs comme lui, ça se serait mieux passé pour l'apprentissage des matières difficiles.

Répondre
  henrymiller  |  42

deux mentalités de merde : ceux qui ne veulent pas de français étudiant en Belgique parce que blabla ils ont payé pour qu'elles soient moins cher (je suis belge) et ceux qui disent qu'il ou elle n'avait qu'à réussir son concours. Déjà, pas mal d'universités et de hautes écoles belges sont accessibles sans loterie d'entrée, à ma connaissance : comme l'EI à Mons, école d'interprétation de très haut niveau (pour ceux qui disent que le niveau hors de la France est inférieur). C'est quoi ce nationalisme ? "Ils ne travailleront pas ici donc c'est un peu injuste qu'ils aient droit à NOS études" ? Et quoi, vous pensez aussi que les étrangers vous volent vos jobs ? Je souhaite la bienvenue à tous les français qui veulent venir étudier en Belgique, personnellement. Ensuite, étant belge, je trouve aberrant qu'on n'ait pas le droit de choisir les études qu'on souhaite entreprendre si on n'a pas un très bon niveau. Chez "nous", ça ne fonctionne pas comme ça, à part pour de très rares cas, comme la Polytechnique : sinon, n'importe qui peut s'inscrire aux études de son choix même s'il était mauvais dans le secondaire : s'il foire ses études supérieures, après, c'est son problème. En quoi le fait de ne pas vouloir se taper un ou deux ans très difficiles de prépa pour faire les études de ses rêves est-il de la fainéantise ? C'est plutôt du bon sens, non ? Si le résultat à la fin des études est pareil et permet de gagner deux ans de sa vie... Voilà. Je ne sais pas, je suis peut-être "laxiste", mais je reste étonnée par la mentalité mesquine de certains.

Répondre
  MilY007  |  1

Dans certaines filières, notamment sage femme, les belges ne sont pas intéressés. Dans ma promo de 25, il n'y avait que 5 ou 6 belges... Nous ne vous piquons pas vos places. Et puis j'ai 4 copines de promo qui sont restées à Bruxelles pour travailler...

Répondre
  Jishop  |  36

#208 Le fait qu'il y ait plus d'exigences pour l'admission des élèves en France par rapport à la Belgique ne veut pas dire que le niveau des études en France est supérieur. La Belgique a établi depuis longtemps ce qu'ils appellent "l'égalité des chances", c'est à dire que n'importe qui, qu'il soit riche ou pauvre, belge ou pas, qu'il ait un bon niveau de base ou pas aura accès aux études supérieures. Il est facile d'entamer des études supérieures en Belgique mais ça ne veut pas dire qu'il est facile de les réussir. Dans l'école ou je travaille, les élèves ont 30% de chances de réussir en première année, moins de 20% en seconde année et environ 50% en troisième année ce qui fait que sur 100élèves en première année, seulement 3 obtiendrons un diplôme sans avoir doublé là ou les écoles françaises ont (ou du moins vantent) des taux de réussite de plus de 80% par année. Les études en France et en Belgique sont 2 approches différentes avec chacune leurs avantages et leurs défauts. Si la Belgique a pour avantage de donner sa chance à tout le monde, elle a pour inconvénient de faire perdre plusieurs années à des gens qui n'avaient pas ce qu'il fallait pour réussir. La France trie dès le début les gens qui ont le meilleur potentiel pour réussir mais exclu des élèves qui n'ont pas l'argent ou le background nécessaire mais qui auraient pu réussir si on leur avait donné leur chance.

Répondre
  Cholena  |  22

Je pense que 208 voulait surtout parler de certains pays de l'Est comme la Roumanie qui font des écoles plus accessibles pour les Français que les études en France mais qui ont une formation bien moins rigoureuse (tant que l'étudiant paye son inscription..). Je connais un vétérinaire qui a fait ses études en Belgique et qui a les mêmes compétences que les autres ayant étudié en France donc le système Belge n'a pas à être rabaissé.

Répondre
  M4R1E  |  14

#301 je ne voulais pas dire que les français piquent les jobs des belges, je veux simplement dire que pour certaines débouchées, c'est assez emmerdant qu'il y ait plus de français que belges par année car ceux qui ne s'installent pas en Belgique réduisent (forcément) le nombre de pratiquants en Belgique. Peut-etre que ça ne se reswent pas en ville, mais à la campagne (et surtout dans le province du luxembourg) il y a des métiers qui ne sont plus beaucoup représentés. Par exemple, si je dois d'urgence me rendre chez le médecin, le plus proche se trouve à 30 minutes de chez moi. c'est pour ça qu'à présent les français sont tirés au sort, car le gouvernement a restreint le pourcentage d'étudiants venant de l'étranger.

Répondre
  breizh_cola  |  26

Faut le dire que pour le paramédical il n'y a que la Belgique pour tenter sa chance. Perso j'ai passé le concours d'infirmière en France et je l'ai eu. Je vais éviter de trop critiquer cela dit mon petit frère fait partie des chanceux qui ont été tirés au sort cette année (mode déballage de vie off^^)

Répondre
  notrace  |  4

Pour ma part le problème c'est la France. Française ayant vécu 10 ans en belgique. Ayant eu mon diplôme la bas. Ayant enseigné 5 ans à liège. Ici j'ai rien. Pas d'équivalence au nom du sacro saint concours de la fonction publique. Et pourtant je ne suis pas allée en belgique pour la "facilité" d'accès mais pour des raisons personnelle. Je comptais y rester ... Je n'ai pas fait des études au rabais loin de la et ma formation en pédagogie est bien supérieure à celle que peu avoir un titulaire du CAPES qui vient de réussir son concours. Alors c'est comme pour tout il faut arrêter les préjugés et les idées reçues. Il y a des avantages et des inconvénients des deux côtés. Désolée si c'est décousu. Depuis le téléphone et avec deux nains en forme c'est dur. Et pour répondre à un autre commentaire vu plut haut le droit du sol est une spécificité française. Ma fille est née en belgique elle n'a aucunement droit à la nationalité.

Répondre
  chibichan  |  7

jishop je ne pense pas que ce soit le meilleur système. Je suis d'accord que les belges soient favorisés mais le fait même que ce soit un tirage au sort me parait pas très réfléchi. Tu dis que ça met tout le monde a égalité d'un point de vu financier mais ça n'a aucun rapport. Je connais des gens en grande difficultés financières qui passaient aussi bien leur concours que des gens aisés. On test juste ton niveau scolaire et ta capacité d'adaptation et d'apprentissage. Il est normal qu'un tir au flan n'est pas forcément accès à des études de médecine par exemple, qu'il ne réussira pas en ne faisant rien, comparé à une personne appliquée, motivée et compétente. Alors que cet admission soit complétement aléatoire me parait un peu absurde. En effet une personne fainéante pourrait prendre la place d'une personne motivée et travailleuse juste non tirée au sort.

Répondre
  lolodidie  |  6

Oo 3000euros l'année de prépa? Je ne sais pas où tu voulais faire ta prépa mais on doit pas parler des mêmes... Ensuite de toute façon comme toutes les filières publiques en France il y a des aides à partir du moment où l'on est boursier. Donc vraiment le 3000euros définitivement pas..

Répondre
  Angelouk27  |  36

Je viens de passer la PACES... Je vis seule et je n'ai que ma mère qui est endettée donc niveau argent c'est pas la joie. Et bien pourtant je peux passer la PACES tranquillement... Et oui ce qui coûte cher c'est la prepa, et on est pas obligé d'en avoir une, surtout qu'il y a le système du tutorat qui est gratuit et efficace. Donc l'excuse de l'argent ne compte pas vraiment, je connais quelqu'un qui est a la meilleure prepa de ma ville et qui travaille beaucoup et qui a finit à la même place que moi au premier semestre (On a pas encore eu les résultats du second)

Par  Soda  |  69

J'imagine que tu peux y aller si tu rempli une grille, mais qu'est-ce que tu gagnes pour une ou deux lignes remplies?

Répondre
  El Gaulzo  |  38

Tu peux avoir des relations sexuelles gratuitement avec un des belges qui traine sur VDM. Et Dieu sait s'il y en a, et s'ils sont vicelards...

Répondre
  user1890pa  |  30

C'est pas parce que tu réussis un concours que tu es forcément pris hein .. C'est à ceux qui ont les meilleures notes et même en aillant 15 ou 16 tu peux te faire lourder (et je sais de quoi je parle) Dans ce cas la il faut plutôt dire "TLBM fallait avoir de meilleures notes". Sinon moi je mets un gros VDM , aillant déjà passé des concours je te comprend et si je pouvais je ferai la même chose. Édit : petit bug ce n'était pas sensé être une réponse pour ce commentaire

Répondre

Non qu'il n'y a pas de concours d'entrée dans les grandes écoles . L'écrémage se fait fin de première années aux examens . Donc Beaucoup de français comme en Kiné ou en educ où le diplôme est reconnu. Même pour les educs spé.

Répondre
  lolodidie  |  6

nop je dis pas ça du tout mais à une époque en Belgique y avaient mis des concours en place. Et il y avait que des français tout simplement parceque les français qui allaient au concours avait fait au moins deux ans de prépa en France avant alors que les Belges sortaient du Bac donc forcément voila quoi...

Par  vde85  |  2

T'as qu'à rester dans ton pays! C'est pas pcq le système français est pourri qu'il faut venir ici!

Répondre
  Winky_rock  |  15

Pourquoi tant de haine ? Tu t'es fait attaqué par une frite à la cantine quand tu étais enfant qui fait que tu es si énervé après les Belges ? Ce sont des gens bien tu sais :)

Répondre

#90 Qui moi ? Ma mère est belge (terrible secret, n'est-ce pas ? On ne compte plus les moqueries avec ça !) et la plupart de mes amis le sont (proximité géographique et connaissances du net, ça donne ça). Je trouve juste que le commentaire de départ est très agressif alors je faisais une petite blague (mais j'avoue, c'était pas écrit correctement) parce que j'ai croisé des Belges égarés dans le système français (apparemment, ils trouvaient ça plus prestigieux, allez savoir pourquoi Oo). Je reconnais qu'il y a un vrai problème avec les frenchies en Belgique. ;-)

Répondre

"tu es si énervé après les Belges ? " Le commentaire devait venir d'un belge, non ? Donc je pense que ça s'adressait à ma blague très maladroite. ^^ (Je suis pour la possibilité de faire des études dans d'autres pays, mais vous avez bien raison de mettre des quotas quand ça devient excessif.)

Répondre

Arrêtez un peu avec vos " le système français est mal fais, même ceux qui travail beaucoup n'ont pas ce concours, certain perdent deux ans etc" car ( concernant cette filière ) le système français est même étonnant de justesse ! En effet on ne test pas seulement la capacité de jeunes gens à retenir une montagne de document, mais aussi la capacité à résister au stress, à la pression et à ne jamais douter de ses capacités ainsi qu'à ne pas abandonner, autant de qualité qui font de bon médecins ! Le travail à fournir pouvant presque être réduit à un prétexte!

Répondre
  LudwigRev  |  8

# 221 : Totalement d'accord avec Silmalia. Le système EST pourri, je peux le dire sans honte, je suis en fac de médecine. Et tu y trouveras surtout des gens plus betes les uns que les autres, dont la stupidité n'a d'égal que l'arrogance, justes bons à remplir des qcm mais incapables d'aligner correctement trois mots de français. De plus avec les coefficients qui varient d'une matière à l'autre, ils se concentrent sur certaines matières et abandonnent totalement les autres, sans parler de tous ceux qui apprennent les questions des annales par coeur car ce sont toujours les mêmes qui tombent ? Alors dire que ce système permet de donner de bons médecins, pardon, mais non.

Similaires
Chargement…