102
Bou_Scot En dire plus :
Bonjour à tous ! Je suis l'auteur de cette VDM. Première VDM postée, et déjà validée ! Merci à mes lumières de sixièmes ! Vous m'étonnez vraiment ; je ne pensais pas qu'on pouvait autant analyser cette petite anecdote ! Je vais donc vous placez dans le contexte pour que vois puissiez mieux comprendre. En fait, je ne suis pas vraiment enseignante, mais assistante de français. Mon rôle est d'être avec le professeur, de corriger la prononciation, de faire des activités ludiques, et de parler de nos coutumes. Comme cela a été expliqué plus haut, le système allemand n'est pas le même, et est plus tourné vers l'apprentissage. Il y a plusieurs types d'écoles, dont le Gymnasium est ce qui ressemble le plus à notre collège. Sauf que j'enseigne dans un Land (région) de Brême, où presque tous les élèves vont au Gymnasium. Les élèves du Gymnasium sont normalement ceux avec le meilleur niveau, mais ce n'est pas vraiment le cas ici. Donc en fait, mon Gymnasium ressemble beaucoup à un collège français, où il y a des élèves intellectuels, et des plus manuels. Le fait que dans ce Land il n'y ait presque que des Gymnasien fait donc qu'ils sont familiers d'un système très similaire. Le problème ne vient donc pas de là normalement. En plus, j'ai bien utilisé le terme "Schule" ("école"), et non "Gymnasium" (collège/lycée) pour qu'ils ne soient pas perdus. L'étonnement était surtout inattendu parce que lundi nous avons commencé à travailler sur ce thème, que nous avions en plus déjà "évoqué" au début de l'année en apprenant les affaires scolaires ! Cette classe est assez difficile parce que nous avons 5 garçons qui ont décidé de ne rien faire pendant le cours, mais surtout de ne respecter ni les professeurs, ni leurs camarades. Et puis, ils ont le comportement d'élèves de onze/douze ans qui ont les hormones qui commencent à les travailler... Ce n'est donc pas le fait d'être Allemands qui les rend un peu lourds, mais plutôt leur âge =) Bon, je pense quand même qu'ils se sont une fois de plus moqués de moi, mais l'anecdote me fait rire (et me permet de me venger un peu de cette heure passée à devoir crier pour avoir un peu de respect) ! Vous n'imaginez même pas leur tête quand je leur ai dit que nous avions école jusqu'à 17h/18h (ils finissent vers 13h ici) parfois, et que les heures duraient bien une heure (contre 45 minutes chez Madame Merkel) !
Par Bou_Scot - / jeudi 14 avril 2016 20:13 / Allemagne - Bremen
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  snipy86  |  18

--'

Par  IciMoi  |  22

Ah....ces clichés ?

Répondre
  katha  |  53

En fait le gros cliché c'est de faire passer les allemands pour des cons... Je pense que l'origine du problème est qu'en Allemagne il y a différents types de collèges. le "Gymnasium" qui correspond au cursus collège+lycée et a pour but l'obtention du bac, est une voie parmi d'autres, et il faut avoir une recommandation à la sortie du primaire pour y accéder. En parallèle il y a la "Realschule" qui s'arrête après la seconde et la "Hauptschule" qui s'arrête après la 3e (équivalent du brevet). Les allemands s'étonnent donc en effet de l'obstination des Français à vouloir pousser tous les élèves au bac alors qu'en Allemagne les formations professionnelles ont une bien meilleure quotte...

Répondre
  Rocksound  |  3

Ils ont tout compris les Allemands. Tout le monde n'est pas fait pour des études supérieures et dans ce sens le Bac ne sert pas toujours d'autant plus que le niveau n'est plus ce qu'il était avant. Il faudrait davantage valoriser les formations professionnelles et ce dès le collège. Le système scolaire allemand était pointé du doigt dans les années 2000. Une réforme, une vraie, et ils sont désormais un exemple en Europe. En France, on ne se pose pas les bonnes questions et surtout, on garde encore une vision trop étroite. On mise tout sur le Bac général dont on est si fier, surtout la filière scientifique et on prend le reste pour de la merde...

Répondre
  Uroborus  |  39

Oui, mais parfois les profs poussent les élèves à faire des études qui ne leur correspondent pas. Je connais plein de personnes à qui les profs ont dit de faire coiffeuse/esthéticienne/chauffeur de camion car "trop bêtes pour faire des études générales", et finalement ils ont persévéré contre leur avis et aujourd'hui sont en Master.. Peu de collégiens savent réellement ce qu'ils veulent faire de leur vie (et même en étant adulte ce n'est pas forcément mieux...). L'inconvénient en France c'est qu'on met trop sur le piédestal les études poussées (fac, prépara, grandes écoles qui sont vues comme le Saint Graal), et de l'autre côté on voit les filières professionnelles comme des voix de garage pour les cancres.

Répondre
  WAMDonGiovanni  |  32

Et le pire du pire : les études de musique ^_^ Les allemands sont à 1000 lieux devant nous de ce côté la. Moi qui y vit, je peux vous le dire. Les études pour devenir professeur de musique (car là-bas c'est un vrai métier) sont épatantes et passionnantes ! Sans parler du fait qu'ils apprennent deux matières ! (Musique complète+pédagogie et ... Histoire par exemple). Non il n'y a pas à dire, ils ne se nourrissent PAS que de saucisses/bières et ils sont vraiment des pointures côté éducation.

Par  liten  |  10

:D Ils pensaient peut-être être les seuls à être obligés d'aller à l'école. Ou alors ils t'ont fait une blague. J'ai aussi donné des cours de français à l'étranger... et je penche pour la première solution. Chacun vit dans sa bubulle.

Chargement…