176
Par Anonyme / dimanche 7 novembre 2010 17:59 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  taralafifi  |  44

c'est juRte la verRion anglaiRe de Re Rite prononRée par quelqu'un qui a un rereu rur la rangue: Fuck My Rife... N'est-Re pas Rulien ? :D

Répondre
  Naoki87  |  7

Éphémère : qui ne dure pas. ex : le papillon est éphémère car il ne vit qu'un jour.

Répondre
  _Rainbow  |  16

Oupas :)

Répondre
  Gegens  |  0

Oui enfin ce n'est pas complètement son boulot. L'école n'est pas censée faire tous le boulot en matière d'éducation on peut aussi se poser certaines questions sur le rôle des parents à la maison . Je trouve ça même assez effrayant !

Répondre

Malheureusement, il faut s'en accommoder. Je suis actuellement en première année de fac et nous devons suivre obligatoirement un cours de "culture,expression, méthode". Les 18 personnes avec moi ne savent pas comment s'accordent "vingt" et "cent" et se trompent une fois sur deux dans l'accord du participe passé. J'ai l'impression d'être retourné avec mes camarades de CE2.

Répondre
  libertad77  |  16

#22, je suis pas d' accord avec toi, l'école n'est pas la pour leurs inculquer les bonnes manière certes mais en ce qui concerne l'éducation de la langue et les subtilités des mots ça c'est bien au professeur de leur apprendre....

Répondre
  Ereold  |  24

[Edit : je réponds surtout à Gegens à la base. ;) ] J'en ai un peu marre de lire partout "l'école n'est pas censée faire l'éducation, c'est le boulot des parents". Ben oui mais non. Déjà parce que l'école est supervisée par ce qu'on appelle le ministère de l'Education : c'est pas une appellation dans le vide. Ensuite parce qu'à partir de 6 ans au plus, l'enfant passe la plus grande partie de sa journée à l'école. Elle a donc un rôle primordial dans sa construction. Par conséquent, l'exemple des instit's est extrêmement important. En outre, tu t'engages pas à devenir instit' si t'as pas un minimum d'affinités avec les gosses et si tu ne penses pas que tu peux leur apprendre quelque chose, dont notamment les aider à appréhender la vie. L'école primaire (et maternelle avant ça et certainement dans une moindre mesure les premières années de collège à mon sens), ça ne se résume pas à "1+1=2" et "je, tu, il, nous, vous, ils". Sans compter que là, Gegens, c'est encore un cran au-dessus de ce qu'on lit d'habitude. T'es en train de nous dire que le boulot d'un prof (je présume que la VDM doit se passer au collège) n'est pas d'apprendre à ses élèves la signification d'un mot... Mais merde ! Elle sert à quoi alors l'école d'après toi, si en plus ÇA, c'est pas du ressort des profs ? C'est pas leur boulot d'apprendre des trucs aux élèves ? Si les enfants connaissent pas le mot "éphémère", moi, j'estime que si c'est le prof qui s'en rend compte alors c'est à lui d'y remédier. (Bon, après, je préviens les critiques qui pourraient me tomber dessus, à chaque prof sa spécialité, c'est peut-être pas aux profs de maths de le faire, mais en l'occurrence c'est quand même le/la prof qui posait la question à la base.) C'est quand même pas la faute des parents si leurs enfants sont pas des dictionnaires ambulants, quoi... Bon, cette digression faite, je valide la VDM, parce qu'ils ont pensé directement à un sigle en comparaison à mdr et ptdr... Et ça, c'est de la référence ! O_o

Répondre

Par rapport à l'éducation, on peut aussi penser que c'est un anglicisme ou un mauvais choix. Il est important que les profs aient une autorité sur les élèves et qu'ils les reprennent ou les sanctionnent, mais ils n'ont effectivement pas à faire leur éducation. De plus, il faut avouer qu'on leur laisse rarement les moyens de "faire l'éducation" ou d'avoir une quelconque autorité, les parents ça rapplique dès que quelque chose ne leur plait pas et ce sont les premiers à dire "l'école fait pas l'éducation". (Sauf quand il y a un gros problème, là c'est à l'école de le faire, bonjour le paradoxe). En revanche, ils ont à ENSEIGNER la signification et l'orthographe des mots, le prof ici est juste déprimé de voir que les élèves pensent à un terme utile pour une conversation msn en langage sms. Il dit pas que c'est dramatique d'avoir à faire son travail.

Répondre
  crys  |  4

Ereold, je ne suis pas d'accord avec toi. J'ai un diplôme d'instit primaire (là je continue mes études à l'université). Le rôle d'un enseignant n'est pas d'éduquer les élèves en tout point. Le renvoie au nom "éducation nationale", oui ça peut faire mouche pour certaines personnes. Moi, je te renverrais plutôt au programme des cours. Tu y trouveras tout ce que l'enseignant doit pour chaque année enseigner aux élèves. Un prof n'a ni le temps ni la formation pour endosser le rôle d'éducateur. D'ailleurs il s'agit d'une profession à part. faudrait tout de même pas donner des excuses aux parents démissionnaires !

Répondre
  Arkanon  |  24

N'oublions pas ce que mon prof d'histoire de 4e m'a appris il y a 25 ans : l'Éducation Nationale est mal nommée car les enseignants sont là pour enseigner et non pour éduquer. Avant, on appelait ce ministère, celui de l'Instruction Publique. En fait, si modification il aurait du y avoir, ça aurait été de remplacer le mot "publique" par "Nationale". Les parents enseignent à l'enfant les grands principes de la vie, les professeurs, leurs transmettent des connaissances (parfois également les parents). La définition d'un mot fait partie des connaissances. C'est donc le boulot du prof. Si les parents étaient passés avant, ça aurait été le leur... C'est tout. Sinon, VDM, évidemment. Mais TLBM si le prof ne leur a pas expliqué par la suite, parce que c'est ÇA son boulot. J'ai bien souri.

Répondre
  SurferIX  |  2

Et les parents ? Tu crois que s'ils voient leur enfants tous les soirs et tous les week-end s'échanger des MDR, PTDR, lolilol, et qu'ils les voient rentrer avec un bon 3 / 20 en dictée, c'est pas à EUX de se lever les poings qu'ils se sont mis où je pense ? Quand un maître d'école nous dit que les enfants arrivent à l'âge de 4 ans ils ne connaissent même pas les couleurs c'est quoi ça ? C'est de la faute du professeur peut être ? Faut aussi arrêter dans l'autre sens ! Le gros problème, je suis d'accord, vient effectivement d'un côté (= les professeurs sont de plus en plus dégoûtés et de moins en moins impliqués, ce qui n'est pas normal), mais il vient AUSSI de l'autre côté. Comme la gamine qui dit en permanence "pétain" à l'âge de trois ans parce que "papa il dit tout le temps ça", tu crois que c'est à qui de se corriger en premier, hein ? A QUI BORDEL ?

Répondre
  dimitri2931  |  3

N'est-ce pas à ceux qui détiennent la connaissance de la répandre (parents, grands-parents, instits, profs, maîtres de stage, maîtres d'apprentissage, éducateurs....)? l'éducation et l'instruction est quand même, à mon sens, l'affaire de chacun face à une personne (enfant, ado ou adulte) ayant une lacune. je doute que l'un d'entre nous ayant un enfant, neveu ou niéce demandant ce que veut dire éphémère (à condition d'en connaître nous même la signification) lui réponde: "va demander à ton prof c'est son boulot pas le mien..."

Répondre
  Nanoflo  |  13

non mais vous avez vu cette disertation que vous nous faites la? Au depart notre ami voulait juste faire un gentil jeu de mots et recolter (au mieu) quelques +1 ou autre pour nourrir son ego... Enfin moi cque j'en dit hein...

Répondre
  Ereold  |  24

J'me permets de répondre à nouveau parce que d'après les réponses reçues, j'ai pas dû être vraiment clair. J'ai en tout cas omis une partie du raisonnement parce qu'il me paraissait normal : je ne dis pas que les parents n'ont rien à faire et que tout doit être délégué aux instits. Loin de moi l'idée. C'est bien sûr aux parents de faire la plus grande partie de l'éducation de leurs enfants, je n'ai jamais remis ce principe en cause et n'ai jamais voulu le faire. C'est aux parents d'inculquer les diverses valeurs et la vie sociale aux enfants. Bien sûr. Simplement, et un peu aussi parce que durant l'enfance on est de toute manière façonné par tout et tout le monde qui nous entoure, que ce soit volontaire ou non, l'instituteur se trouve toujours (qu'il le veuille ou non) derrière l'éducation des parents. Quand je dis que leur rôle n'est pas que d'apprendre 1+1=2 et je, tu, il, nous, vous, ils, je me base sur les instits que j'ai moi-même eus en maternelle et en primaire. C'est au moins en partie grâce à eux que je suis ce que je suis. C'est un fait. Ce que je veux dire, ce n'est pas qu'il faut "une heure mathématique, une heure français, puis une heure éducation aux valeurs de la vie" (ou autre), c'est juste qu'il faut faire passer ces valeurs et être à l'écoute des enfants _pendant_ le programme qu'on est tenu de respecter. Refuser ce rôle me paraît malvenu. Mais je suis d'accord que c'est avant tout aux parents de faire l'éducation.

Répondre
  nastoune  |  0

Non mais attendez c'est au parents de faire le travail selon vous ? Toute les mère ne sont pas au foyer et les père non plus . Si les élèves ne connaissent pas la signification de ce mot alors il faut leur expliquer, ça peut être normal pour des élèves de 6eme 5eme de ne pas savoir cela pas besoin de monter sur ses grands chevaux en disant "elle est bien belle la jeunesse d'aujourd'hui" oui le rôle du professeur encore au collège est aussi un rôle d'éducateur (et instructeur), certain brandisse l'argument des programmes trop long et du temps qu'on ne peut pas ce permettre de perdre mais je peut vous assurez qu'on avance rapidement qu'avec une classe tenu et des profs respecté or ce n'est pas en se demandant pendant 3h comment peuvent ils être aussi "inculte" que vous allez gagner leurs respect.

Répondre
  crys  |  4

Mes parents ont toujours travaillé, et en plus parfois le samedi ou jusque 18h, ça ne les a pas empêchés de faire mon éducation, de m'aider dans mes études... Un enseignant a un rôle, celui d'enseigner. Un parent a un rôle, celui d'éduquer. Il n'est malheureusement pas rare que ces rôles se confondent parce que le parent ne fait pas ce qu'il faut de son côté (pour x ou y raisons) ou parce que le prof fait mal son boulot. Je ne dirai jamais qu'un prof ne doit pas répondre à la question d'un élève. Un mot de vocabulaire peut très bien paraître évident pour certain et jamais entendu pour d'autres. Si le mot est donné en classe, c'est au prof à répondre. Mais quand on voit des enfants manger des chips Grills dans la cours de récréation à 8h en guise de petit déjeuner (donné par le parent). Ou l'élève qui n'a rien à manger ni le matin ni le midi parce que le parent a oublié. Ou l'élève qui part en voyage scolaire avec un pull léger alors qu'il va faire -5°. Ou l'élève qui s'étonne qu'à l'école il y a des règles alors qu'à la maison il peut faire ce qu'il veut. Ou l'élève qui ne sait pas ce qu'est une carte postale à 10 ans. Etc. Alors oui il y a des moments où en tant qu'instit on peut se poser des questions.

Répondre
  dimitri2931  |  3

effectivement "nastoune" tous les parents ne sont pas au foyer, moi même, du lundi au samedi inclus, je part le matin à 9h aprés avoir déposé ma fille qui est en CE1 à l'école, et je rentre le soir à 20 heures alors que mon taf n'est qu'à 10min de la maison, mais chaque jours, je prends quelques minutes pour voir avec elle ce qu'elle a vu en classe et reprendre avec elle ce qu'elle n'a pas compris, donc au foyer ou pas c'est possible de faire le complément de l'école. Arrêtons de jeter toutes les fautes sur l'éducation nationale.

Répondre
  tim26268  |  0

hein?

Chargement…