251
marnours En dire plus :
Bonjour à tous, je suis l'auteure de la VDM. Merci pour vos messages de soutien et de félicitation, ça fait chaud au cœur! Malheureusement, le motif économique ne semble pas injustifié, je ne suis pas la seule à être licenciée. Sa seule "faute" est de ne pas avoir respecté la procédure (convocation à l'entretien et délais), je ne suis pas sure de pouvoir en tirer grand chose... C'est donc une vraie VDM...
Par marnours - / mardi 24 février 2015 05:51 / France - Parthenay
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre

Non, ça c'est Jean ( Jean ai gros sur la patate )

Répondre

ahahahah ( en fait j'ai pas rigolé.)

Répondre
  linoanne  |  39

Oui peut-être mais bon ça doit être source de stress pour elle de ne pas avoir la garantie que le jour où elle souhaitera reprendre le boulot elle le pourra tout de suite^^ Surtout si elle ne vit pas avec le papa ou si elle vit dans un logement trop petit (donc déménagement en perspective...).

Répondre
  doudinette0212  |  52

certes. Quoi qu'il en soit, je lui souhaite tout de même d'être encore avec le papa, surtout qu'elle annonce juste sa grossesse. Ensuite, le temps que le licenciement soit fait, cela peux prendre un peu de temps ( a sa place j'essaierai de reculer l'échéance jusqu'au congés mat' , si possible). Après, selon le nombre de mois /années qu'elle travaille, elle devrait avoir des droits chez pôle. Je ne dit pas qu'il faut en abuser, mais ça pourra lui donner du temps pour retrouver du TAF après l'arrivée de bébé. Ce n'est pas évident comme situation, mais, étant enceinte, il faut qu'elle voit le bon côté des choses.

Répondre
  cyben  |  31

En fait Siaka ce n'est pas l'une des raisons qui justifient les licenciements pour motif économique. Vous pouvez vous renseignez sur internet pour trouver toutes les infos utiles :)

Répondre
  drifoot  |  12

Pas d'accord avec toi. On peut virer n'importe qui pour raisons économiques. Si ça se trouve le patron avait déjà l'intention de la virer avant même qu'elle lui annonce sa grossesse.

Répondre
  DeitaDit  |  15

ça m'est arrivé! enceinte lors d'un licenciement économique... tous les techniciens ont été licencié, j'ai reçu également une lettre de licenciement ; ce n'était pas légal et ils n'ont pas pu me licencier

Par  Mr_Citation  |  59

Rectification : * Tu as pris ton courage à quatre mains... Pas à deux mains. ;-)

Par  suzukii  |  20

C'est une facon de te dire qu'il n'aime pas les enfants. Tu devrais te retourner contre lui Licenciement abusif !!!

Répondre
  TheCommentator  |  41

Non, si le licenciement économique est justifié ce n'est pas abusif. Rien ne dit qu'il n'avait pas préparé ça depuis un moment. Comme l'a dit Loulie en réponse à #2, c'est le seul motif valable pour licencier une femme enceinte

Répondre
  LMC8  |  50

#7 Rien n'indique que le licenciement pour raisons économiques n'est qu'un prétexte pour la licencier parce qu'elle est enceinte. C'est possible que le patron devait se séparer d'elle et, manque de bol, il le lui annonce au moment où elle dévoile sa grossesse. En tout cas, j'avais compris la VDM comme ça. Peut-être que je me trompe mais si l'auteur ne raconte pas la suite, il est impossible d'être catégorique ^^

Par  shiny44  |  32

Prud'homme :)

Répondre
  flavien88  |  20

Les prudshomme ne gagnerons pas forcément. Si la société à des difficultés financières avéré le licenciement n'est pas vraiment abusif.L abus qu'il y a c est qu'il lui annonce cela au moment où elle annonce sa grossesse, je ne crois pas qu'il puisse faire cela...Après il faut des explications de l auteur pour réellement comprendre les faits.

Répondre
  shiny44  |  32

Pas forcément gagner, mais faire valoir ses droits. un licenciement économique doit être justifié par de sérieux problèmes financiers et il ne doit en aucun cas s'en servir pour trouver une excuse de licenciement encore plus pour une femme enceinte, ce critère aggravant la chose. Il risque très cher, dans une affaire employeur/salarié, dans 80% des cas le salarié en sors gagnant si c'est justifié evidemment.

Répondre
  C1550U  |  19

le problème de "faire valoir ses droits" est que cela a un coût. Si le patron est jugé dans son droit pour le licenciement en ayant toutes les justifications, alors la plaignante risque de devoir payer l'intégralité des frais (justice avocats des 2 partis) en plus d'être enceinte et au chomage...

Répondre
  shiny44  |  32

il y a toujours éventuellement l'assurance juridique et l'aide juridictionnelle enfin bon après faut être sur d'être dans son droit avant de se lancer je dis pas le contraire ;)

Répondre
  wdr  |  10

Les prud'hommes c'est gratuit. Pas nécessairement d'avocat, on peut être défendu par un syndicat. Il faut en profiter tant que ça existe. L'auteure devrait en priorité contacter un syndicat pour être conseillée. Et autant que possible refuser une rupture conventionnelle car l'employeur ne manquera pas de lui proposer (en se rendant compte que le licenciement économique aura un coût pour lui). De plus le licenciement économique peut parfois offrir en tant que chômeur un statut spécifique très intéressant (montant et durée d'indemnité, accompagnement et accès à des formations). Je dis parfois car j'ignore si ce dispositif continue d'être expérimenté, s'il reste circonscrit à des bassins d'emploi très ciblés, s'il a été généralisé (ça m'étonnerait).

Répondre
  Lexie137  |  10

Les aide pour les retours à l'emploi, ou à la formation, ainsi que les indemnités très intéressantes ne sont imposées aux entreprises qu'en cas de plan social (je ne me souviens plus du nom actuel) autrement dit : -de nombreux licenciements (+de 10 sur une période de 30 jours) -dans une structure possédant un CE (+de 50 employés)

Répondre
  shiny44  |  32

C'est le CSP contrat de sécurisation professionnel, mais il me semble que ce n'est pas intéressant quand on est enceinte justement et que le chomage est plus rentable, à vérifier

Chargement…