138
Par bientôtdivorcée / mercredi 30 décembre 2015 12:08 / Belgique
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  ColmGrey  |  23

La communication... si vous en êtes arrivés là, il devait y avoir des gros problèmes, VDM de pas se souvenir de ce que tu as dit, mais TLBM de pas avoir crevé l'abcès avant.

Par  Jenny  |  63

Mais pourquoi tu n'arrivais pas à le dire sobre ? Vous êtes mariés, évidemment que vous devez essayer de vous parler si les choses ne vont pas. Dans tous les cas, il vaut mieux que les choses soient dites, et que vous partiez de là pour essayer d'arranger les choses !

Commentaires
Répondre
  bybbou  |  24

Ben pour le coup, il y a bien longtemps qu'elle aurait due boire ! Et je lui preconiserai même de boire une fois par semaine. ça fera office de thérapie de couple.

Par  malognou  |  11

Tu m'étonnes le John :)

Par  crimerz  |  33

pourquoi c'est ton mari alors si tu le déteste?

Répondre
  Keumaye  |  33

La question serait plutôt : pourquoi est-il Toujours son mari ? Mais il peut très bien y avoir de bonnes raisons de ne pas avoir encore divorcé malgré ce qu'elle en pense : partage des biens, ne pas vouloir choquer les enfants, avoir encore espoir que les choses s'arrangent ...

Répondre
  Sh3lby  |  22

On vit dans un monde aujourd'hui (malheureusement) ou ce qui choquerait les enfants serait que papa et maman soient encore ensemble.

Répondre
  pepettellea  |  13

Parce que tu détestes pas les gens que tu ne connais pas.. #idée comme ça

Répondre
  LippoutouDance  |  22

#3 Cynique sans doutes mais faux... Ça se discute. Il y a une petite trentaine d'année, un divorce dans l'esprit des gens, c'était grave. Aujourd'hui quand on entend parler de divorce, on se dit quoi... Un de plus? C'est devenu quelque chose de courant, il faut l'admettre.

Répondre
  ninisette  |  17

Si c'est devenu courant, c'est parce femmes et hommes sont aujourd'hui INDÉPENDANTS. Chacun peu vivre séparément. En 2015, les femmes travaillent, elles n'ont donc plus besoin d'homme pour les entretenir. Elles peuvent aussi faire appel à des professionnels pour les tâches qu'elles ne souhaite/ne peuvent pas accomplir. En 2015, les hommes n'ont plus obligatoirement besoin d'une boniche à la maison (statut que les femmes refusent de plus en plus, qui plus est). En effet, un papa divorcé peut faire garder ses enfants par des professionnels, de même pour les tâches qu'il ne souhaite/ne veut pas réaliser. Voilà pourquoi le divorce est devenu chose courante, et c'est parce que c'est une chose courant que cela n'étonne plus personne.

Répondre
  SoBo  |  20

Ce qu'il faut déjà percevoir c'est que le mariage n'est pas universel : je ne suis pas une spécialiste de la question, mais il suffit d'avoir un peu étudié l'ethnologie pour se rendre compte que le système de parenté qui est le notre, n'est pas forcément le même ailleurs dans le monde. Si le divorce choque/choquait (quoi que je pense qu'il choque encore, sinon on n'en discuterai pas) c'est donc bien qu'il est un construit social... parce que dans nos sociétés, il faut un papa et une maman (surtout pas deux papas ou deux mamans hein !) pour que la famille "tourne" comme il faut... Ce qui soit dit en passant est totalement faux. Il vaut mieux des parents séparés, plutôt que des parents qui se déchirent. Et comme tu l'as dit, l'indépendance permet de plus en plus ce cas de figure, qui de ce fait ne devrait plus suciter débat. Chacun est désormais libre de faire ce qu'il veut. Sinon TLBM parce que je trouve ça nul de ne pas oser parler avec son mari des problèmes qu'il y a dans le couple... la personne concernée se gâche la vie, et celle de son mari avec. Soit tu le quittes parce que tu ne le supportes plus, soit tu essayes d'arranger les choses autant que tu peux (même si je sais, je sais... c'est plus facile à dire qu'à faire) pour pouvoir vivre plus heureux ! :-)

Répondre
  Vetrarbreytin  |  32

#91 ...et c'est précisément le fait de pouvoir faire aux yeux de la société ce que l'on veut (c'est-à-dire ce dont l'homme a toujours rêvé de faire indépendamment de son époque : répondre à ses désirs jusqu'à parfois les confondre aveuglément avec ses besoins) au nom de cette recherche d'indépendance (qu'on peut défendre ou blâmer selon ses opinions) qui s'accroît toujours plus et qui s'associe à un dangereux individualisme —profond et assumé— qu'on voit autant de familles brisées et / ou recomposées de nos jours. Tout ceci s'explique notamment et a posteriori par le fait que les gens ne réfléchissent à rien avant de fonder une famille et qu'ils réalisent des années après avoir fait des gosses qu'ils ne peuvent vivre ensemble, ou (le terrible mot récurrent) qu'ils ne peuvent «PLUS» vivre ensemble (comme si subitement tout avait changé alors qu'il n'en est rien et que le problème s'inscrit dans la durée dans 90% des cas) et qu'ils vont devoir alors infliger à leurs dits enfants la solution des bons parents du XXIe siècle : le divorce. Tout ça au nom des moeurs de notre époque et de l'indépendance de l'individu. Le jour où les gens auront compris que fonder une famille, c'est accepter des sacrifices colossaux personnels et de souffrir soi-même durablement pour sa future descendance (en contrepartie d'une immense joie génétique de créer une personne à l'image de soi et d'une satisfaction de désir : celui de se reproduire pour notamment donner un sens à sa vie — parmi tant d'autres, je ne juge pas), il y aura moins de divorces ... ou moins d'enfants dans nos sociétés. Et c'est précisément une erreur que de dire «nos sociétés» à propos de la réticence à avoir une homoparentalité dans l'éducation de l'enfant (pour reprendre l'exemple de #91) car des sociétés ont déjà pigé ça avant nous et ont dépassé depuis longtemps l'étape du débat pour être confrontées à d'autres problèmes par ailleurs. Donc en l'occurrence, parle plutôt de la France au lieu d'en faire une généralisation. C'est un détail juste. Tout ça pour résumer que je ne suis pas en train de vous dire (d'abord qui serais-je pour dire quoi que ce soit à quiconque) de ne pas faire des gosses mais de réfléchir quand même un moment (un bon moment même) avant de déterminer de manière potentiellement irrémédiable la vie de personnes qui vous seront proches et qui dépendront de vous simplement parce que vous n'aviez pas réfléchi au préalable à savoir «pourquoi faire des enfants ?» et surtout «avec quelle personne ?». Rien que cette réflexion qui peut paraître évidente limiterait bons nombres de tragédies du divorce car OUI le divorce est répandu et fréquent de nos jours mais il n'en reste pas moins une tragédie de notre condition humaine.

Répondre
  Luzeamus  |  14

Désolé mais pour moi c'est faux. Vous parlez d'indépendance pour en faire une qualité alors que dans un couple, ça s'appelle de l'égoïsme. Être indépendant, ça permet d'avoir de l'autonomie et la capacité d'exister en dehors du couple, c'est bien souvent un mécanisme de survie quand la famille va mal mais ça n'empêche pas de chercher à la préserver et la garder unie. C'est l'égoïsme qui fait qu'aujourd'hui, on jette un mariage comme un emballage de sandwich, parce que c'est plus facile de se cacher derrière cette "indépendance" pour croire qu'on ne blesse pas les autres dans le processus. L'idée qu'aujourd'hui chacun est libre de faire ce qu'il veut, d'être indépendant et de vivre sa vie selon ses désirs, c'est la philosophie dominante qui détruit la famille et fait de l'institution de nos parents et grands-parents un échange trivial de bagues dorées et de la signature commune d'un bout de papier. Être marié ou devenir parent, pour moi, c'est montrer qu'on est prêt à ce que nos désirs et nos envies ne passent pas toujours premiers, puissent être améliorés et complétés par l'autre et pour l'autre. Ça n'a rien à voir avec de l'indépendance mais avec l'engagement et la croyance ferme que notre culture et notre héritage ont besoin de familles et de mariages pour exister.

Répondre
  ninisette  |  17

Comme le dit SoBo, vous avez cette vision étriquée de la famille et du mariage parce que vous êtes refermé dans le modèle Occidental. Je vais parler de ma propre histoire : le jour de l'annonce du divorce de mes parents, j'ai ressenti un soulagement. Je préfère les voir heureux chacun de leur côté que malheureux ensemble (ce qui nous rendait malheureux aussi). De plus, quand je parle d'indépendance, c'est pour expliquer qu'une femme ou un homme mal traité par son mari/sa femme était OBLIGÉ de rester vivre avec, par manque d'indépendance.

Répondre
  Cranibalette  |  21

Bon cela dit elle ne le déteste pas forcément non plus. on a tous des petites rancœurs plus ou moins avouées/conscientes envers les gens. Ça peut être des choses toutes bêtes comme detester le fait que quelqu'un parle durant un film quand l'autre veut écouter. C'est difficile d'aimer quelqu'un à 100% (ça marche aussi pour nos parents). Mais avec l'alcool, le petit défaut que tu supportais très bien peut devenir insurmontable dans ta tête.

Répondre
  Lamperay  |  24

Quand on parle d'indépendance c'est pour signifier que les personnes sont moins obligées de rester ensemble par obligation financière comme c était le cas avant cela n'a rien à voir avec l'égoïsme c'est juste un fait. Cela n empêche pas par ailleurs d avoir le goût de l effort pour son couple, sa famile, ou ce que vous voulez.

Par  ColmGrey  |  23

La communication... si vous en êtes arrivés là, il devait y avoir des gros problèmes, VDM de pas se souvenir de ce que tu as dit, mais TLBM de pas avoir crevé l'abcès avant.

Répondre
  Xizang  |  27

T'as entièrement raison, la communication c'est la base. Ça se trouve, il ignore totalement qu'il te faire souffrir et maintenant il doit se dire que tous les bons moments partagés, ne l'étaient pour elle.

Répondre

nn si tu crèves l'abcès toi même il peut se propager va voir ton médecin a+ pour d'autres conseils médicals

Par  Jenny  |  63

Mais pourquoi tu n'arrivais pas à le dire sobre ? Vous êtes mariés, évidemment que vous devez essayer de vous parler si les choses ne vont pas. Dans tous les cas, il vaut mieux que les choses soient dites, et que vous partiez de là pour essayer d'arranger les choses !

Répondre
  yohan260  |  23

C'est facile à dire

Répondre
  Jenny  |  63

Je vais peut-être passer pour un monstre et m'attirer les foudres des VDMiens, mais je peux pas éternellement compatir aux malheurs des gens qui ne font rien pour changer la situation dans laquelle ils sont si malheureux. Cette femme est restée prostrée, malheureuse, dans un mariage qui ne lui convenait pas, pendant des années. Et n'a rien dit à celui qui la rendait si malheureuse. Bien sûr que je trouve cette situation terrible. Et certaines personnes sont terriblement manipulatrices, son mari en est peut-être. Quoi qu'il en soit, je trouve ça bien que tout ait été dit. Maintenant ils ont une chance de repartir sur de bonnes bases !

Répondre
  LippoutouDance  |  22

Ouai enfin... Elle a pas trop d'excuse pour oser s'enfiler un barile de troussepinette quand son mari est là. Qu'elle l'aime ou pas. (-____-)

Répondre
  nbr  |  21

Jenny! Tu est très drôle! Si tu te dis las des gens qui se lamente sur ce site, n'y vient plus! Quel est le but de VIE DE MERDE si on ne peux se plaindre de notre vie de merde? Même si c'est des petits problèmes, ils ont leurs importance! A chacun ses règles(non pas les menstruations, no stress) et ses limites! Même si c'est TLBM, c'est quand même basasse pour l'auteur!

Par  diablotinee  |  15

Ben si tu avais autant de rancoeur c'est sans doute pour une bonne raison. Et s'il t'en veut autant ça veut dire que cette (ou ces) raison(s) sont justifié...

Répondre

Bah ça va tu tires pas de conclusions rapides, au moins ^^ Elle peut très bien lui en vouloir pour des raisons pas du tout justifiées, et je pense qu'au-delà des raisons, il peut aussi être beaucoup plus atteint par le fait qu'elle ne lui en ait pas parlé dans son état normal, non?

Par  pupucedesavoie  |  17

On se lâche à ce que je vois ^^

Par  LaBossWsh  |  3

U

Chargement…