188

Aujourd'hui, j'ai croisé un ancien prof. Il m'a demandé ce que je devenais. Quand je lui ai dit que j'étais ingénieur, il a explosé de rire et m'a dit : "Au moins, tu n'as pas perdu ton sens de l'humour !" VDM

Par bob - / mercredi 11 septembre 2013 13:04 / France - Paris
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  LoveFairy  |  51

Mais au final il a reussi. Parce que souvent ceux qui ne sont pas bons dans le general savent ce qu'ils veulent faire donc ne se concentrent que dans les matieres qui leur serviront plus tard alors que souvent ceux qui sont tres bons le temps du lycee ne savent pas forcement quoi faire. Apres il y a des exceptions hein mais ce n'est pas parce qu'on est pas tres bon a l'ecole qu'on ne peut pas reussir sa vie comme on l'entend :)

Répondre
  Artz94  |  51

"ceux qui ne sont pas bon dans le général savent ce qu'ils veulent faire", je n'ai pas eu du tout cettte impression quand j'étais au lycée, c'était même le contraire. De plus, ici on parle d'ingénieur, et pour entrer en classe prépa ou même en post bac, il faut être bon/très bon (selon la prépa/école post bac visé) en maths physique (svt pour les bcpst) et en anglais, donc être bon dans le général ! (et quand on dit "bon" c'est très relatif hein, même avec 18-19 en maths au bac on est loin d'être assurer de rester bon en prépa)

Répondre
  alexandre79  |  51

On peut être ingénieur hospitalier, et là une licence suffit ! Il faut que ce soit un job où il n'y a que peu de postulant car c'est un métier recherché, et pour rendre le poste intéressant, le grade passe de technicien à ingénieur.

Répondre
  Zipouk  |  51

Il y a d'autres moyens d'obtenir un diplôme d'ingénieur qu'en faisant une prépa où une école "post-bac" (admission sur titre en école après une licence, un DUT...). Je pense que le diplôme d'ingénieur est de plus en plus accessible, même quand on n'est pas matheux, et c'est une bonne chose.

Répondre
  Artz94  |  51

Pourquoi c'est une bonne chose ? Les maths sont quand même utile pour le boulot d'ingé... Et puis même en passant par des admissions parallèles, il ne faut pas être complètement une merde en sciences non plus hein...

Répondre
  maxxxx  |  51

Je peux te montrer mon contrat de travail, j'ai beau avoir bac+5 mais pas de diplôme d'ingénieur, j'ai bien un contrat d'ingénieur. C'est typiquement français comme remarque.

Répondre
  moky83  |  51

Je suis moi même en DUT (GEII pour ceux que ça intéresse). Et même si on ne passe pas par le cycle prepa + ecole, il nous faut quand même un bon niveau en sciences pour avoir un dossier potable ..

Répondre
  Zipouk  |  51

Artz94 : Les maths sont utiles oui, mais on n'a plus besoin d'être forcément bon en maths pour accéder à ces écoles. Et si des détenteurs de DUT (par exemple) à qui on a beaucoup moins enseigné les maths qu'en prépa mais plutôt des compétences pratiques réussissent ensuite en école d'ingénieur, c'est qu'ils y ont bien leur place. De plus, mélanger des admis sur titre et des admis sur concours prépa en école permet, à la sortie, d'obtenir des ingénieurs aux profils et aux compétences différents (mais qui se valent, évidemment) et cette diversité peut-être intéressante pour les entreprises et le marché du travail, c'est pour ça que je pense que c'est une bonne chose. maxxxx : Je suis d'accord avec ta remarque, on peut être un "vrai" ingénieur sans avoir fait d'école, notamment en étant formé sur le terrain.

Répondre
  snics  |  51

Je ne vois pas pourquoi "les maths sont utiles pour le boulot d'ingé" ca veut rien dire il y a des ingénieurs en pleins de choses et pas forcément en rapport avec les maths!

Répondre
  La_Geekette  |  19

Les profs, ces "visionnaires". Selon eux, Un mauvais eleve deviendra forcement à la rue ou avec un salaire miserable et un taf de m*rde. Ils sont mignons de croire encore ça. :-)

Répondre
  Anne__Claire  |  19

Non, je me rappel que je me lamenté a mon prof de math de rien comprendre a ses cours qu'il fallait mieux que je me tourne vers l'apprentissage plutôt qu'une seconde général et il avait répondu que si c'était le cas ce ne serait pas la fin du monde et que son beau frère avait arrêté les études a 16 ans et gagné beaucoup plus que lui.

Répondre
  Mihawk  |  19

Non, pas forcément. En revanche un "mauvais" élève qui en 5e ou 4e en a déjà "marre de l'école" (selon leurs propres termes, hein, pas les miens) on sait très bien qu'il ne fera pas de longues études. Cela dit, ce n'est pas du tout péjoratif et il ne faut pas dévaloriser les métiers à "études courtes" (comprendre 2-3 ans d'études par opposition à un Master ou niveau équivalent qui demande 5 ans après bac). On aura toujours besoin de plombiers, d'électriciens, de boulangers, de bouchers tout autant que de médecins, de sages-femmes, d'ingénieurs ... ou même de profs n'en déplaise à certains. La grande erreur des 20-30 dernières années était par contre d'envoyer systématiquement tout ceux qui étaient dans ce cas là dans une filière courte et manuelle sans se soucier de savoir s'ils atterrissaient dans une filière qui leur correspondait. Et pour finir de répondre à ton commentaire, certains de mes anciens élèves sont devenus charpentiers, plombiers, boulangers, etc et je peux te garantir qu'ils gagnent plus que moi et pour certains plus qu'un ingénieur... comme quoi la réussite, on la voit où on veut...

Répondre
  chantalb  |  19

Et certains qui voulaient absolument arrêter les cours en 5°-4° ont fait un CAP et se sont tellement éclatés qu'ils ont poursuivi en Bac Pro et entre aujourd'hui en BTS :) Je trouve ça génial toutes les possibilités de combinaisons qu'on a, c'est pas parce qu'on fait un choix un jour qu'on est bloqué par la suite. (enfin avec un minimum de courage quand même)

Répondre
  Nemissan  |  31

Peut-etre parce qu'ils sont sadiques et viscieux, près à te rabaisser pour montrer leur supériorité ! Tous cela biensur sur le ton de l'humour n'est-ce pas. Je ne pense en aucun cas cela, c'est évident !

Répondre
  Letrucquitue  |  31

C'est drôle mais des profs de collège avez toujours dit à un de mes cousins qu'il finirait sous les ponts. Aujourd'hui il travaille pour un grand groupe de fournisseur d'électricité et gagne plutôt bien sa vie. Comme quoi les profs parfois...

Répondre
  Chaud_et_beau  |  18

Si je redis "Toi aussi", puis que quelqu'un le fait pour moi, etc, et que tout le monde nous enterre derrière, on peut créer un paradoxe sans fin qui entraînera la fin de l'univers non?

Par  Judi_9  |  40

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Eva22000  |  40

le prestige ? pas mal de mes potes sont des ingénieurs et crois moi l'époque où l'ingénieur était adulé est finie :-) et si je ne m'abuse c'est 5 années d'études pour être prof donc idem que les études d'ingé; je ne vois pas pourquoi ca serait plus prestigieux ....

Répondre
  Mergoth  |  40

Je dirais parce que les anciens clichés de l'ingénieur élitiste existe encore. Et qu'on en est presque à embaucher plus facilement des ingénieurs en tout cas dans l'aéronautique même parfois pour faire de la simple rédaction de fichier word. Et la ça devient navrant car dans ce cas là où est la place des bac +2 à laver les toilettes?

Répondre
  laloose_GT  |  40

@50: C'est clair, à choisir, il n'y a pas photo entre la sécurité de l'emploi et les vacances du prof plutôt qu'un métier bouffé et dévalorisé par des hiérarchies composées de parasites incompétents sorties d'écoles de management incapables de comprendre quoi que ce soit de technique mais qui pensent avoir inventé le monde. Aux chiottes le prestige !

Répondre

Je vais faire un H.S mais bon.. C'est comme les gens disent que être en S équivaut à être dans l'élite.. Pourquoi ? Toutes les filières sont égales (même si, je pense que la ES a une petite difficulté en plus, vu qu'il faut être bon en tout) Après si vous pouvez me répond en argumentant, je suis preneur :p P.S : Bac +5 ingé | Bac+5 Prof.. Wouah le prestige qui change tout.. De toute façon, c'est pas le taf qui fait le prestige d'une personne :) (regardons notre prési.. belle patrie :D)

Répondre
  Malo243  |  40

Toutes les filières peuvent mener à des métiers différents. Si tu veux devenir prof de français alors il parait logique de prendre L tandis que si tu veux faire médecin, il vaut mieux prendre S ! Dire que la ES parait mieux car "on doit être fort partout", c'est pas du tout mon point de vue. Les programmes de physique et de maths par exemple sont simplifiés en ES. Il n'y a donc pas plus de prestige. Il suffit de faire la filière qui nous convient et mène au métier qu'on vise ! Chacun ses choix !

Répondre
  Chaud_et_beau  |  40

Pour répondre à mon VDD, ya pas vraiment de difficultés au lycée, tu prends ce que tu préfères :) et pour parler du prestige entre prof et ingénieur, c'est assez vague, ya différents niveaux d'ingénieurs, de même pour les profs, et ils sont vraiment séparés par des goufres, certains profs sont ainsi largement plus brillants que des ingénieurs!

Répondre
  chantalb  |  40

En S également il faut être bon en tout... Mais il manque quelques heures d'économies à mon goût dans le programme car tous ceux qui font S ne se destinent pas a des poursuites d'études dans le scientifique. Mais peut-être que ça a changé avec la dernière réforme... bref ! A l'époque j'hésitais entre S et STG. Mes profs m'ont tirés des têtes bizarres et m'ont tous conseillée de faire S car je méritais mieux qu'un bac STG, parce que le S ouvrait plus de portes et patati et patata. s'ils s'acharneraient pas à mettre toutes les personnes un peu moins bonnes pour leur éviter le redoublement en classe de STG ça relèverait surement le niveau ! (je parle de mon lycée je sais pas comment c'est ailleurs). Car selon moins un bac STG n'est pas plus facile... et celui qui n'est pas branché gestion, marketing et compta il va ramer dur ! J'ai donc fait S... j'ai redoublé ma première par manque total d'implication et de travail, j'allais en cours pour faire acte de présence ne sachant pas quoi faire de ma vie. Puis je suis partie dans des études supérieures de commerce, et là ça été la révélation, un vrai poisson dans l'eau !

Répondre
  Artz94  |  40

Mais tu veux les mettre où les gens qui ne veulent pas faire des efforts ? Les faire redoubler ne servirai a rien étant donné qu'ils ne feront pas plus d'efforts la deuxième année. Il faut bien leur trouver qqch même si cette chose ne les passionne pas... C'est un problème complexe qui n'a pas de solution absolue. Concernant les différentes filières, il faut arrêter d'être hypocrite, et avouer que nous n'avons pas les mêmes capacités. La filière STG (par exemple) est clairement moins compliqué au niveau théorique que la S, c'est un fait. Mais cela ne signifie certainement pas qu'une personne en STG est humainement inférieur a un S etc.

Répondre
  chantalb  |  40

Je maintiens que le STG n'est pas moins compliqué que la S. Elle ne fait pas appel aux mêmes capacités. J'ai finalement eu mon bac S assez facilement sans avoir bossé une seule fois et ce grâce à ma mémorisation et ma logique parce que les maths qu'on nous sert en S ce sont des maths qui ne servent à rien. on applique des formule plus ou moins incompréhensibles et on est content, la SVT on apprend par coeur et ça passe. Arrivé en DUT, faire des statistiques dans un problème économique... j'étais à la rue ! et pour le coup les STG et les ES était bien plus performants que moi.

Répondre
  Strife  |  40

Dans ton DUT peut-être, mais dans tout ce qui est plus théorique c'est différent... D'après un professeur, dans ma fac (située à Rennes1 pour ne pas les citer), on tourne autour de 3% de taux de réussite des non-S (dont une bonne partie de STG) parce qu'arrivés devant les cours de maths ou de physique (ou de bio dans les filières concernées), ils sont largués dès les premiers jours. Et effectivement de l'intérieur, ça se voit à la tête des STG quand le prof prend une heure pour arriver à la forme exponentielle et son application à la trigo en partant de "c'est quoi un complexe?"

Répondre

Je sais que les maths sont simplifiés (et heureusement, t'imagines si les ES aurait le même programme que les S ? ) Fin bref. Je disais que les ES sont plus difficiles car tout simplement, j'ai eu une connaissance en S qui avait juste des bonnes notes en physique/svt/math (dans les environs de 15-17) mais que dans le reste, il atteignait pas plus de 2.. et ça a marché.. Je veux dire, tu fais ça en ES, ça passe pas. Mais bon, après la ES est plus une filière logique donc y a moins de chose a apprendre, tout se joue sur l'habitude :)

Répondre
  Artz94  |  40

#171, "les maths de S ne servent à rien", le simple fait que tu dises ça, prouve que tu n'as rien compris du tout. Les maths de la filière S du lycée sont la base de la base des mathématiques et tout ce qui nous entoure est souvent régit par des mathématiques et de la physique beaucoup beaucoup plus complexes.

Répondre
  Mihawk  |  40

Pour ceux que ça intéresse : les programmes de maths de ES et de S sont globalement les mêmes. La différence est essentiellement dans la spé puisque les S font de l'arithmétique (et des similitudes je crois, ça fait longtemps que j'ai pas eu de lycéens en cours) et les ES parlent de matrices et essaient de les multiplier. Quant aux maths en STG ce sont les mêmes qu'en S mais en enlevant le côté théorique de la démonstration et surtout en développant les proba-stats (ce qui sert pas mal mine de rien en compta-gestion). Aucune filière n'est inférieure à une autre mais certaines sont plus ou moins "équilibrées". Typiquement la filière S est une filière mal foutue (n'en déplaise aux élitistes) car il suffit de bosser à fond les 3 matières scientifiques pour pouvoir ignorer les autres et néanmoins avoir son bac...

Répondre
  Artz94  |  40

Lorsqu'on enlève les démonstrations en mathématiques, on enlève tout. Sans démonstration, on ne peut pas appeler ce qu'on fait des mathématiques. Ce n'est plus que du calcul.

Chargement…