224
Par Anonyme - / dimanche 25 janvier 2015 18:44 / France - Le Doulieu
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  bastien_1223  |  34

Aurait-il peur

Répondre
  bunnyrabbit  |  34

Les hommes ne sont plus ce qu'ils étaient... Brave, courageux, prêt à défendre la veuve et l'orphelin, la vertue de sa tendre moitié... On voulait l'égalité ben on l'a ! Servie sur un plateau. ^^"

Répondre

On pensait quand même avoir une égalité dans les salaires avant d'arriver à cette étape XD Mais j'ai mis tlbm parce que y a trop de filles qui cherchent les embrouilles et qui se retournent ensuite vers leur mec, assume un peu !!

Répondre
  DHKold  |  29

Il y a tout de même un truc que je ne comprends pas au niveau égalité des salaires. Le salaire peut être fixé de deux façons je dirais: en négociant ou en suivant des barèmes. Dans le second cas, la loi interdisant d'avoir des barèmes spécifiques à un genre, ça ne devrait pas influencer et donc hommes et femmes devraient avoir le même salaire s'ils sont dans la même situation. Donc, j'aurais tendance à penser qu'un inégalité de salaire apparaît lorsque celui-ci est fixé par négociation. Et dans ce cas, c'est de la faute de celui/celle qui négocie mal. Ou alors il y a quelque-chose que je n'ai pas compris ^^

Répondre
  Bode  |  26

Dhkold, tu as beau bien négocier, c'est le futur employeur qui le fixe et pas toi, donc de deux choses l'une, soit tu prends ce que l'on te propose soit tu refuses le salaire mais le poste avec... Et quand il s'agit d'une femme, ils prennent en considération les risques d'absences pour enfant(s) malade(s) voir pire... pour grossesse(s)... C'est illégal, tout le monde le sait... Et tout le monde se tait... :-/

Répondre
  blondinet34  |  28

souvent la moyenne d'un salaire est calculée sur l'année, il suffit que le patrons donne plus de primes aux hommes qu'aux femmes et même avec un salaire égal elles ne gagnent au final pas la même chose, puis un homme au cours de sa carrière va plus voir son salaire revaloriser qu'une femme. :)

Répondre
  Marjojo  |  18

C'est aussi une question de confiance en soi. Les personnes jugées "belles" negocieront un salaire plus élevé. C'est pour ca qu'il faut se battre pour que les filles aient plus confiance en elles sur le plan professionnel. Je n'aborde pas les postes a responsabilits ou les carrieres scientifiques...

Répondre
  DHKold  |  29

Personnellement, j'ai négocié mon salaire, et j'ai fait jouer la concurrence entre plusieurs boites. J'ai décliné deux offres d'entrée de jeux parce que je les jugeais totalement inadéquates. Enjoymini > Et? C'est le principe de la négociation. Si un/une collègue touche plus que moi, c'est que j'ai moins bien négocié. Si t'as accepté le salaire, c'est qu'il te convenait. Tu crois que l'employeur n'a pas négocié avec l'autre? Je ne nie pas qu'il y a une inégalité de fait. Cela dit, il serait aussi intéressant de voir quel sont les variations de salaire entre hommes par exemple. Je doute que tous les hommes ayant une même situation aient le même salaire... Mais j'ai l'impression que la cause n'est pas majoritairement du sexisme. L'employeur veut payer le moins possible, il n'a pas de raison de payer plus un homme "pour le principe" (ou alors c'est juste un abruti misogyne). Donc s'il le fait, c'est qu'il y est obligé.

Répondre
  Kellyan  |  27

Si je peux me permettre d'ajouter mon grain sel, pour cette histoire de salaires plus bas si on est une femme... Il faut tenir en compte que ce sont des moyennes effectuées. Or si on regarde les chiffres on trouve beaucoup plus d'hommes à de hauts postes que de femmes. Donc les femmes "touchent moins" mais c'est finalement parce qu'elles occupent moins de postes à haut salaire. Le problème ne se situe donc qu'en partie sur les sommes, puisque la seule chose qui peut faire la différence est le montant d'éventuelles primes.

Répondre
  bbyakuya  |  30

En général, lorsqu'on compare les salaires d'un homme et d'une femme, c'est sur le même poste, sinon y'a pas d'intérêt et cela ne prouverait, en effet, nullement une différence de traitement h/f.

Répondre

Oui on compare les gens qui ont le même poste sinon ça sert à rien Mais c'est vrai que parfois 2 hommes ont des salaires différents alors qu'ils ont le même poste... Peut-être qu'on négocie moins bien Si quelqu'un s'y connait mieux que nous help !! :-)

Répondre
  Septher  |  21

bbyakuya> tu as raison et, justement, bien souvent les articles qu'on trouve ne comparent pas à poste équivalent. Et puis, il faut prendre en compte le poste bien sûr, mais également l'ancienneté. Les études qui comparent à poste et ancienneté équivalents trouvent toujours une différence, mais de moins de 1% maintenant, ce qui montre que cette inégalité n'existe pratiquement plus (en France en tous cas, parce que dans d'autre pays...)

Répondre
  DHKold  |  29

Dans les pays occidentaux, les seuls postes où on voit des écarts de 30%, c'est dans les fonctions de management/cadre sans distinction de rôle/poste, qui sont les fonctions pour lesquelles, de manière générale, le salaire est le plus dépendant de la négociation et où la comparaison est la moins pertinente. Pour le reste des secteurs, j'ai vu des chiffres tournant autour de 10-20% de différence de manière globale (sans tenir compte des équivalences de poste). Dès qu'on s'intéresse aux études qui font des analyses "à poste équivalent", on tombe sous les 10%. Mais là encore, ils comparent des "degré d'éducation" (ce qui veut dire qu'avoir un BAC+5 en histoire de l'art est alors équivalent à un ingénieur BAC+5...) et en prenant des secteurs de manière globale (éducation, finance, commerce, etc.) En pratique, les analyses qui tiennent compte du diplôme, de l'expérience, de la situation géographique, des responsabilités du poste, etc. arrivent à des écarts de 1 à 7%. Les écarts les moins importants se trouvant pour les postes/secteurs les plus mixtes (employés principalement).

Répondre
  ChrisVDM_  |  31

Ce n'est pas politiquement correct... mais tu n'as pas tort! Beaucoup de critères sont à prendre en compte, il y a les préjugés des employeurs, le sexisme, le manque de confiance des femmes (dû à notre société?) : oui, mais cela n'explique pas tout. Les hommes et les femmes sont différents dans beaucoup de domaine et même dans un monde "parfait" où tous les paramètres que je viens de citer ne rentaient en compte, il y aurait forcément une différence à grande échelle (en faveur de qui?). Ca ne veut pas dire que l'un est supérieur à l'autre mais différent (ça se serait si c'était forcément les meilleurs qui avaient un meilleur salaire^^) J'ai l'exemple d'une amie à moi que je n'avais pas vu depuis longtemps. Je prenais de ses nouvelles. Elle se plaignait un peu de son nouveau travail. Elle me dit qu'elle est la seule fille dans son bureau (elle est informaticienne) et que certains garçons, pour le même poste qu'elle, le même âge, la même expérience avait un salaire plus élevé. Ma première réaction : "C'est dégueulasse!". Puis elle me dit pourquoi. Lors de la négociation du salaire ses collègues ont demandés 34-35K€/an. On leur a finalement proposé un contrat à 32K€. Ils ont acceptés. Elle, elle a demandé 30K€ car il voulait être sur d'avoir le poste, l'employeur a dit ok. Sans partir dans les clichés, les hommes prennent souvent plus de risque que les femmes. Après qu'elle la meilleure stratégie? L'informatique est un secteur où il n'y a pas trop de chômage mais son choix a elle n'était pas forcément mauvais car elle était sur d'avoir le job en demandant ce salaire. Bref, tout ça pour dire qu'il y a des différences de comportement indéniable entre les hommes et les femmes que sur une grande échelle ces différences font forcément pencher la balance d'un coté plutôt qu'un autre.

Répondre
  absonik  |  32

Sauf qu'il faut tenir compte du fait qu'à cause des constructions sociales,des préjugés et autres joyeusetés les femmes bien qu'ayant de meilleurs résultats scolaires que les femmes, ne se dirigent pas vers les études qui rapportent le plus. Ce n'est pas moi qui le dit mais le commissariat à la perspective et prospection. Donc ce n'est pas aussi facile de dire que les hommes ont mieux négocié ou ont des postes plus importants. L'égalité salariale vise en priorité un salaire identique à compétence égale (le 30% (27 exactement) de différée de revenu) mais surtout permettre à tous de faire les études qu'ils veulent, sans restriction ni préjugés ni jugement sur le choix du métier choisi, aussi bien pour les hommes que les femmes.

Répondre
  beatrixlol  |  9

Les entreprises sont très pragmatiques : Soit on paye homme et femme de la même facon, exactement. Mais statistiquement il y a plus de risque d'indisponibilité pour une femme (grossesse, enfant, plus forte prevalence de la dépression et autres arrêts maladie longue durée. ..) Donc il est moins intéressant de prendre des femmes : l'entreprise embauche des hommes (sauf si elle est de grande taille, auquel cas elle mutualise les risques et les hommes gagneront légèrement moins pour que les femmes gagnent un peu plus). Soit on paye a "qualité de service" équivalent, et les femmes gagnent un chouilla moins que les hommes. Et l'entreprise n'a aucune réticence a embaucher des femmes. Y'a bien un perit pzu de sexisme pure dans certaines boites, mais ce dernier est tellement faible que c'en est ridicule. On note en general 1 a 3% de difference injustifiable. Franchement je préfère avoir un an payé a m'occuper de mon bébé si je tombe enceinte que de gagner 10 balles de plus par mois pour le principe...

Répondre
  absonik  |  32

(hommes* cf commentaire précédent) Et comme il a été dit plus haut les femmes se sentent souvent inférieures aux hommes en ce qui concerne leur capacités cognitives ou leur ambitions et capacité à obtenir ce qu'elles veulent...

Répondre
  ChrisVDM_  |  31

#154 oui c'est bien ce que je dis ça joue, je dis juste que je ne pense pas que ce soit la seule explication. Quand au résultat scolaire, c'est très difficile d'en tirer des conclusions là aussi car le cerveau des hommes n'évoluent pas de la même façon que celui des femmes et qu'il y a aussi des différences selon les matières. Les filles sont généralement plus littéraire et les hommes plus scientifique. Enfin, les compétences nécessaires pour réussir sa scolarité ne sont pas forcément les même pour réussir au niveau professionnel.

Répondre
  ChrisVDM_  |  31

"mais surtout permettre à tous de faire les études qu'ils veulent, sans restriction ni préjugés ni jugement sur le choix du métier choisi, aussi bien pour les hommes que les femmes." Oui, c'est bien ça le plus important

Répondre
  absonik  |  32

Non malheureusement #167 les recherches récentes en neurologie montrent que ces différences sont infimes, et que justement c'est juste une question d'intériorisation de préjugés dans la petite enfance, de 0 à 6 ans.

Répondre
  ChrisVDM_  |  31

Encore une fois je ne le nie pas, je dis juste que toutes ces différences font qu'à l'arrivée il est "logique" que la balance penche plus d'un côté que l'autre et que vouloir l'égalité salariale parfaite est utopique ou supposerait une injustice d'un côté (même s'il est important de réduire les écarts). Maintenant, il est en effet important de ne pas dévaloriser les filles dès la petite enfance (et même après d'ailleurs)

Répondre

Peut être qu'il serait temps que le hommes s'occupent autant de leur gosses que les femmes aussi! En vrai, si les congé étaient 50/50 il n'y aura pas d'avantage particulier à embaucher les hommes. Et concernant la négociation, l'éducation joue sans doute dedans... Les garçons sont plus souvent éduqués dans une idée de virilité/force/ambition, donc forcément ils demandent plus, quand on apprends aux femmes à être passives/douces/... (bien sûr, la société n'est pas aussi manichéenne, mais sur des échantillon aussi grands que ceux observé, y'a une différence qui en ressort)

Répondre
  Suasua  |  30

Exact. Avec les mêmes diplômes, la même expérience, le même statut, le même contrat enfin tout pareil quoi, une femme touchera toujours quoi qu'il arrive 9% (minimun) en moins qu'un collègue homme. Et pour qu'elle raison? Parce que c'est une femme....voilà voilà. Et même si tu négocies ton salaire, tu n'est pas censé connaitre le salaire de tes futures collègues...

Répondre
  LAlbert11  |  21

Et tu sors ce chiffre d'un chapeau? Non parce que "Toujours 9% minimum"... En France, en 2010, la différence homme/femme pour les employés tous secteurs confondus était de 8.4% (Source : Insee - données 2010, Salariés du secteur privé et des entreprises publiques), soit moins de 9%. absonik > Quand j'étais à l'unif, en facs de sciences, on faisait tout notre possible lors des journées portes-ouvertes et visites aux collèges pour casser les préjuger et convaincre les filles de s'intéresser aux études scientifiques. Malheureusement, dans certains milieux, les clichés persistent, et l'école ne peut pas se substituer à l'éducation...

Répondre
  LAlbert11  |  21

"une fois que tu est embaucher tu te rend compte que ton salaire n'est pas le même que celui de collègue!et sans explication" > Perso dans la boite où je suis, on est une trentaine à avoir le même poste, et on est pas deux à avoir le même salaire (à niveau d'expérience équivalent). Certains se sont mieux vendus au départ, et ensuite chaque année on négocie nos augmentations en fonction de nos résultats. Et je trouve pas injuste que certains de mes collègues gagnent plus. Tant mieux pour eux.

Répondre
  beatrixlol  |  9

#169 : il n'y a poir ainsi dire que Catherine Vidal qui supporte cette thèse. Il n'y a aussi que SES études qui arrivent a cette conclusion. Toutes les autres, de tous les autres scientifiques (a peu de chose près) montrent bien des differences significatives. #171 : et une grossesse sur deux faite par un homme ? Et un homme sur deux qui allaite ? Perso JE suis une femme et JE m'occuperais de mes enfants comme une mère doit le faire ! Et les enfants ne sont pas la seule difference qui existent entre les sexes et justifie les differences...

Répondre
  Zafiliade  |  30

Le souci n'est pas d'inverser les rôles mais de mieux les répartir, passé le stade de l'allaitement le père peut aussi bien assumer le stade de la petite enfance que la mère, chaque couple fait comme il veut/peut et le rôle que doit avoir la société est de leur faciliter la vie en permettant aux uns comme aux autres de mener une carrière correcte sans que le conjoint se retrouve dans l'obligation de tout laisser tomber. Il est encore très courant que les mères fassent le sacrifice (plus ou moins de bon coeur) parce que leur salaire est un salaire d'appoint. Les discriminations à l'emploi sont encore fréquentes, qu'il s'agisse du sexe, de l'ethnie d'origine, ou de la marque de slip, rien n'est encore gagné.

Répondre
  MissCalendula2  |  31

#183 : Au contraire, la plupart des études montrent que les cerveaux masculins et féminins sont exactement les mêmes! Et les différences de réaction entre les sexes ne peuvent pas être scientifiquement imputées à de la biologie car il y a de très fortes possibilités que ce soit une question d'éducation différenciée entre les sexes qui amènent ces différentiations. "comme une mère doit le faire" : que tu veuilles passer ta vie à élever tes enfants pendant que ton mari ramène de l'argent "comme un père doit le faire", c'est ton choix, mais c'est un peu ridicule de croire que ton mode de vie est supérieur à celui des autres ou respecte mieux la nature (pour rappel, l'homme est un être de culture)

Répondre
  axl_2baz  |  38

#188 : Le souci n'est pas d'inverser les rôles mais de mieux les répartir, passé le stade de l'allaitement le père peut aussi bien assumer le stade de la petite enfance que la mère Explique ça à un juge lors d'un divorce ... (oui je suis un poil aigri sur ce pan de la discrimination homme/femme)

Répondre

axl : toute les classes de la société participe à cette discrimination, les hommes eux même, forcément, les juges aussi... Le but de mieux répartir les tâches peut n'avoir qu'un effet bénéfique aussi sur le plan juridique :) MissTik : Dans les études sur le cerveau que j'ai pu lire, les différences ne s'observent qu'à partir de 12 ans et sont vraiment significative à partir 18 (et encore, sur un large panel qui révèle les tendance, sans que ce soit clairement visible au titre individuel). Alors, la différenciation se fait avec la puberté? Avec l'intériorisation des normes sociales à cette même période? C'est normal que les cerveaux hommes/femmes soient différents quand on connaît un peu la plasticité cérébrale et le fait qu'on ne demande pas les mêmes choses aux deux sexes. Et l'exemple de la Norvège n'est pas révélateur, puisqu'il reste quand même vachement en contact avec la culture occidentale. Je pense pas que les Norvégiens soient privés des clips musicaux américains ou des séries, par exemple.

Répondre
  beatrixlol  |  9

#200 : les differences sont visibles dès 3 ans. Et elles se renforcent sérieusement a l'age de la puberté, et du raz de marée hormonal. Quant aux tendances.... Évidemment qu'on ne regarde pas ce qui se passe de façon individuel ! C'est la base de tout travaux scientifiques : regarder ce qui se passe glovalement, sans se laisser influencer par les variations individuelles. Je regarde 100 cygnes, 99 sony blanc et un est noirn dois-je conclure que les couleurs des signes sont variées, ou que les cygnes sont blancs, avec quelques rares exceptions ? Variations de cohorte vs variations individuelles. Mais les partisans du "tout le monde est parfaitemelt égal, homme/femme, grand/petit, brun/blond, tout le monde est pareil" essaient bien sûr de pointer du doigt les petites variations non significatives, plutôt que les tendances generales et veritables. Autre exemple sur lequel transposé : la taille. Les femmes sont un peu plus petites que les hommes. Pourtant certaines femmes sont bien plus grande qu'une large majorité d'homme. Que doit-on en conclure ? Qu'il n'y a pas de véritable difference de taille en fonction du sexe ? Réfléchissez putain...

Répondre
  Zafiliade  |  30

Moi ce que je constate c'est qu'il y a autant de femmes qui aiment la bière et la pizza que d'hommes, leur voiture, leur boulot, et qu'en fac de physique et de bio il y a une majorité de filles. Que les hommes aiment le rose, sont aussi sensibles que les femmes, aiment s'occuper de leurs enfants et faire les boutiques. Va falloir s'y faire, les mentalités changent. Egale ne veut pas dire identique, les différences existes mais ne justifient pas du tout les abus du genre "c'est ton rôle" ou toute autre tentative de rangement de la personnalité dans la boite hermétique "théorie du genre". Pourquoi ne pas inventer un barème spécial filles en maths? ou spécial mec en psycho?

Répondre
  MissCalendula2  |  31

#209 Il n'y a pas de raison scientifique valide de penser qu'un homme ou qu'une femme est plus efficace pour certaines tâches. Tout ce qu'on peut observer, c'est que les hormones ont un impact sur le corps des personnes et sur leurs émotions (par exemple, cela explique que les femmes pleurent plus souvent ou que les hommes puissent être en colère plus souvent), mais aucunement sur leurs capacité à effectuer des tâches, à éduquer les enfants, à être un bon patron/manager, à être doué pour la mécanique ou la couture, pour les maths ou pour la poésie. Ces différences hormonales ne sont qu'une infime partie de la personnalité d'une personne. L'environnement social et l'éducation jouent un rôle beaucoup plus important sur la manière dont le cerveau se développe. Rien ne permet de distinguer un cerveau d'un homme de celui d'une femme, la plupart des études tendent à le prouver et déboutent les études qui montrent des différences.

Répondre

Justement, je modère mon propos en parlant de la taille de l'échantillon et cherche à ne pas mettre tous le monde dans le même moule. Et je veux bien l'article pour les différences observables dès 3 ans parce que j'ai rien trouvé sur mon ami google. Et même là, je trouve ça très peu professionnel de conclure avec, l'éducation genré commence très tôt ^^

Répondre
  beatrixlol  |  9

#210 et bien tes observations sont bien loin de la vérité. On a par exemple 4 verre sur 5 de consommés par les hommes (jusqu'a 54 ans) puis 3 verre sur 4 par les hommes (après 55 ans). Ch thèse epidemiologique sur l'alcool de 2007 de Marie Thomas. Mais y'a un paquet d'autres travaux qui vont dans le même sens. Donc non, hommes et femmes n'aiment pas autant la bière. C'est justement a ca que servent les études. A se détacher des observations de café, de l'environnement immédiat, et a toucher la vérité, la réalité de l'état des choses. Mais on peut vous mettre toute les preuves du monde sous le nez. L'idéologie prime, ce n'est pas une personne rationnelle a qui je parle. Comme de démontrer l'évolution a un religieux traditionaliste. ..

Répondre
  Zafiliade  |  30

Les hommes boivent plus parce que c'est culturel. Une femme qui boit était bien plus mal vue qu'un homme. Et les chiffres du coté des femmes sont en hausse. Il y a une différence entre aimer la bière et en consommer une grande quantité. Les hommes ont tendance à boire plus, mais je répète que ces chiffres sont en train de changer. Quand à ta parenthèse sur la religion elle est très mal venue, surtout que dans le cas présent c'est plutôt toi la traditionaliste qui est en train de nous expliquer que c'est bien à la femme de sacrifier sa carrière parce sois disant les hommes ne sont pas fait pour s'occuper des mômes.

Répondre

Faudrait aussi faire un ratio de qui prend cher le plus vite niveau alcool aussi, forcément, les filles généralement plus petites sont aussi généralement plus sensible à l'alcool. Et au pire... osef des différences non? Le but n'est pas nier les différences vu qu'on ne sait pas forcément d'où elles viennent (acquis, inné -tu vois, on est pas forcément conservateur, mais les donnés scientifiques qu'on a ne permettent pas de conclure. Et ne permettrons sans doute jamais) mais de faire ce qu'on veut sans discrimination. Parce que y'a aussi des tests qui montrent que pour un même CV présentant un John ou une Jennifer dans le domaine de la science, les hommes sont généralement sélectionnés. Bref si 80% des filles aiment les poupées et 20% les voitures et inversement pour les garçons, alors on devrait pouvoir laisser ces 20% s'exprimer sans discrimination.

Répondre
  absonik  |  32

Je vous conseille fortement beatrixlol de vous intéresser à d'autres disciplines qui ouvriront vos horizons de façon importante : les sciences sociales ! La sociologie surtout, vous comprendre alors sûrement l'importance des pratiques sociales, des contextes socioculturels et des rôles des acteurs en interactions les uns avec les autres. Vous verrez alors que tout ne se résume pas à une zone du cerveau en activité ni une quantité d'hormones dans le corps.

Répondre
  Septher  |  21

#211> « Il n'y a pas de raison scientifique valide de penser qu'un homme ou qu'une femme est plus efficace pour certaines tâches. » En effet, il n'y a aucune raison scientifique de penser qu'un homme soit plus efficace pour courir, nager, soulever des objets lourds, ouvrir les bocaux de cornichons ou toute autre tache impliquant la force physique… wait. Ce n'est pas par hasard qu'on sépare les hommes et les femmes dans les compétitions sportives. Bien sûr qu'il y a des différences. On veut que hommes et femmes soient égaux, pas identiques. Bon je te laisse, ma femme m'a demandé d'allaiter mon gosse.

Répondre
  Septher  |  21

Bon mon autre commentaire était un peu troll. Mais j'ai un bon exemple, et c'est pas une théorie, c'est un exemple de la vraie vie : Il y a quelques années je faisais de la récolte de tomates une semaine ou deux chaque été. L'exploitant faisait des statistiques pour calculer sa rentabilité et voir personne par personne combien on récoltait. En moyenne, ses employés masculins récoltaient autour de 200kg/heure. Ses employés féminins récoltaient autour de 180kg/heure. S'il paie au poids, il paiera les femmes 10% moins en moyenne. Mais s'il paie tout le monde pareil, il vaut mieux qu'il n'emploie pas de femmes, vu que dans ce cas, elles récoltent 10% moins pour le même prix. Sans compter l'injustice les femmes seraient alors payées 10% plus que les hommes au kilo. Quelle est la bonne façon de procéder ?

Répondre
  Marjojo  |  18

Je suis quand meme choquée que pour quelqu'un qui a l'air d'en savoir un peu plus que la moyenne tu parle de difference a l'age de 3 ans. Les enfants subissant des stereotypes de genre bien plus jeune. Jouets, habillement, vocabulaire employée, tout est bon. Par exemple une etude sur des enfants de 18 mois montre que les meres arretent leur fille plus vite que leur garcon dans leur tentative risquée (ici il s'agissait de monter sur une chaise). Une autre étude montre aussi la presence de sterotypes avant la naissance! Le petit footballeur comme son Papa. Quand a ton exemple de taille de cerveau, encore une fois tu devrais savoir que difference structurelle n'est pas egale a difference fonctionelle...

Répondre
  absonik  |  32

ASTUCE ! Pour les femmes qui n'arrivent pas à ouvrir le bocal de cornichon, un petit coup sur le couvercle ou sous l'eau chaude suffisent à ouvrir le bocal. L'argument du "on verra quand il faudra porter des trucs lourds", c'est juste de la mauvaise foi... Il y a beaucoup de femmes qui peuvent vivre sans la force d'un homme et des hommes qui vivent aussi très bien sans la prétendue organisation des femmes. Ce sont des stéréotypes. Après pour les tomates c'est injuste pour les hommes plus productifs que ceux qui le sont moins, et qui sont payés autant pourtant. Pareil pour les femmes. Classer selon le sexe ne rend pas les choses plus justes on se base sur une moyenne, donc avec des disparités entre tous les individus. Si on en vient à classer en fonction de la productivité autant le faire tout sexe confondu ça sera plus juste et équitable.

Répondre
  beatrixlol  |  9

#219 et moi je t'invite a étudier la génétique. A haut niveau on se rend compte qu'une quantité incroyablement de comportement est prévu et programmé. La selection de parentelle par exemple prédit l'esprit de famille et la tendance au racisme chez les espèces sociales. Les fortes corrélation entre la presence de certains allèle et la prevalence de la depression, du suicide, de la réussite sociale, en dépit des conditions environnementales. Voir ces cas amusant de jumeaux, élevés dans des environnement complètement opposés (riche/pauvre ; ville/campagne, excentrique/planplan) et qui on une evolution similaire au point que leur compagne, 30 ans après, se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Jim lewis et jim Springer par exemole, mais y'en a d'autres. La génétique donne le La, l'environnement module ou influence certains aspects. Je sais que ca ne plait pas car le libre arbitre en prend un coup. Mais pourtant les preuves sont là, abondantes, et continuent de s' accumuler jour après jours... #223 : la bibliographie est riche en corrélation entre le volume intra-cranien et le coefficient intellectuels. Comme souvent on a une tendance sans que ce soit un absolu. Mais un très faible volume ne donnera jamais un génie comme un très grand volume ne donnera jamais un abruti complet. Enfin l'étude portait sur une communauté quu a volontairement éliminé les stéréotype de genre. Pas de film ou les rôle sont genrés. Du rose et des poupées pour les garçon, du bleu et des ballons de foot ou des robots pour les filles. Mais les differences persistent. Mais l'etudes n'a pas fait grand bruit, car son but était de montrer que l'éducation était le facteur primordial. Raté. Heureusement que les auteurs ont eu l'honnêteté de quand même la publiée, même s' ils ne l'ont pas médiatisée.

Répondre
  MissCalendula2  |  31

ça serait bien si tu restais dans le sujet au lieu d'essayer de brouiller les pistes car tu ne peux pas prouver ton argumentation. Personne n'a dit que la génétique n'avait aucun impact sur les personnes... On parle de différences de cerveau entre hommes et femmes qui amènent un sexe à être plus compétent dans certains domaines, tout ça dans le cadre d'une conversation sur l'égalité au travail.

Répondre
  beatrixlol  |  9

Je reste parfaitement dans le sujet et je reponds aux argulents qu'on m'oppose. Même si la conclusion logique ne te plait pas ;) A : il n'existe pas de différence de performance H/F Moi : si, et les preuves sont abondantes B : oui mais c'est a cause de l'environnement et pas de la génétique. Cf la sociologie. Moi : Les travaux sur les jumeaux montrent que l'environnement joue bien moins que la génétique, et que cela ne saurait expliquer l'apparition de differences non préexistantes (+ preuves) ; même dans un environnement sans influences sexistes, ces differences persistent (+ preuve) C : les femmes aiment autant l'alcool que les hommes Moi : les stats de consommations prouvent le contraire D : Oui mais c'est environnemental. C'est toujours le même cycle en matière de differences H/F il y a pas de différences => si il y en a, c'est prouvé => oui mais c'est a cause de l'environnement => sauf que l'environnement a un impact assez faible ; et que même dans un environnement non favorable aux différences elles persistent. Qui est borné ? Qui refuse de voir l'éléphant dans son salon ? Qui a une argumentation et un système de pensé guidés par l'idéologie ? Et après c'est moi qui exagère en faisant un parallèle entre l'evolution vs religion. Ahah. Ah.

Répondre
  absonik  |  32

J'aime bien quand on parle d'idéologie pour déligitimer le discours des autres. On a bien compris que tu n'aimais pas les études sur le genre mais tu sais, que ça te plaise ou non, que ça heurte tes convictions ou non, si tu veux faire de la recherche scientifique comme tu prétends le faire tu n'as d'autres choix que de leur accorder de la considération. Et puis aussi, dire qu'on ne répond pas à tes injonctions alors que tu ne prends même pas en considération ce qu'on te répond c'est juste du manque de respect pour tes interlocuteurs.

Répondre

Et quid de tous ces jumeaux totalement différents parce que leur seul manière de s'affirmer, c'est de ne pas être la copie de l'autre... Pas d'impact de l'environnement là dedans? Pas de regard des autres, jugement, ect? Et ne serait-il pas plus intelligent d'oublier les tendances et de se concentrer sur l'individu, surtout dans le cas d'emploi? Après tout, même s'il y avait 80% de femmes secrétaire et 20% de scientifique, qu'est ce qui prouve que ces scientifiques sont moins capable que leurs homologues masculins? En fait, là tu fais du sophisme beatrixlol : "Des études montrent que les femmes sont généralement moins fortes que les hommes en maths donc toutes les femmes sont nulles en maths" (exemple pourri et cliché hein) Eh bah non. Et quand on voit le peu de femme dans certains domaines, on peut se dire que celles qui en sont rendu là le mérite. Bon, sinon, pour revenir au sujet premier. Tu disais "Soit on paye homme et femme de la même facon, exactement. Mais statistiquement il y a plus de risque d'indisponibilité pour une femme (grossesse, enfant, plus forte prevalence de la dépression et autres arrêts maladie longue durée. ..) Donc il est moins intéressant de prendre des femmes : l'entreprise embauche des hommes (sauf si elle est de grande taille, auquel cas elle mutualise les risques et les hommes gagneront légèrement moins pour que les femmes gagnent un peu plus). (RQ : le taux de dépression et de suicide est plus fort chez les hommes) =>Les femmes sont plus souvent indisponibles dans notre société donc on fait en sorte que les hommes soient aussi indisponible, ce qui leur permet en plus de jouer leur rôle de père (après l'allaitement si tu veux, sinon, les biberons existent) Soit on paye a "qualité de service" équivalent, et les femmes gagnent un chouilla moins que les hommes. Et l'entreprise n'a aucune réticence a embaucher des femmes. => A partir du moment où les congés sont partagé à 50/50, y'a plus besoin de moins payer les femmes Et il faut aussi penser aux femmes qui ne veulent pas d'enfants et ne sont pas dépressif ou constamment en congé, hein, merci :)

Répondre
  keshar  |  34

Demoiselle recherche un mec mortel.

Par  noelefou  |  27

solidaritééééé bon un peu moyen-ageux la réponse....

Répondre
  yaya30  |  31

Ta gueule ! (Bravo aux cinéphiles ou aux personnes qui savent réfléchir et qui comprendront que je n'insulte pas #5 ...)

Par  Imaa  |  20

Chevaleresque ton copain.Qncien chevalier a la retraite ?

Répondre
  ShikiDevil  |  14

Pas besoin de la traitée de mal-baisée pour qu'il réagisse je pense, il suffirait qu'elle ce fasse insulter et son copain va pas rester les bras croisés ;)

Par  shiny44  |  32

Quel homme!

Par  Charlotte29  |  23

Faut pas qu'il oublie que justement depuis le moyen-age on a inventé le divorce...;) Même si se serait con de casse juste pour ça!!

Répondre
  Tardian  |  71

L'idée c'est que c'est son mec, pas son bras armé. Comme cela a été dit plus haut, c'est pas à son mec d'assumer ses engueulades avec les autres. Si elle voulait un bouclier humain, elle pouvait engager un garde du corps, ou se trouver un mec avec plus de muscles que de cervelle.

Chargement…