144
Par Anonyme / mardi 11 mars 2014 20:29 / France - Thionville
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Sentimental  |  8

Répondre
  Sentimental  |  8

Répondre

Répondre
  andrelascience  |  15

#23 ta vision du couple me fascine, j'ai envie de dire waaaouh... Comment peux-tu envisager ou plutôt ne pas envisager de vivre avec la personne que tu aimes? Perso ça m'est impossible. Sinon l'opérateur c'est orange évidemment ;)

Répondre
  Sentimental  |  8

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Megamom  |  34

Absolument loulie, les petits efforts au quotidien sont important pour maintenir la flamme, et l'amour se forge tout au long de la vie, on vit de belles choses mais aussi des épreuves, on se soutient et cela peut renforcer l'amour (ou le détruire, hélas) l'amour, ce n'est pas uniquement basé sur la passion, c'est traverser la vie ensemble avec ses bons et ses mauvais côtés

Répondre
  Orath  |  36

Répondre
  Megamom  |  34

#77 je suis d'accord sur le fait que chacun peut vivre sa vie de couple comme il le souhaite, et je respecte parfaitement les couples qui ne vivent pas ensemble du moment qu'ils sont heureux ainsi. Mais je pense que le quotidien, la routine ne sont pas forcément destructeur de couple. Et je pense qu'à l'inverse, on doit respecter aussi les couples qui font le choix de vivre ensemble, de se marier, car ce n'est pas du "surfait" en fait c'est un choix de vie

Répondre
  KessM  |  51

Ce n'est évidemment pas du surfé parce que c'est JUSTE un tout petit peu le but de l'amour! La procréation, la vie commune etc... Si des personnes ne se voient pas vivre avec leur conjoint c'est tout simplement que dans la majorité ils voient plus une vie "libérée", ne pas avoir d'attaches avec l'autre ce qui permet la rupture plus "facile" (pas de procédure par exemple ou comment on fait pour l'appart?). Ou bien que l'amour n'est pas assez fort pour se projeter ensemble, ou encore que c'est simplement de la passion ce qui pourrait porter le nom de "plan cul régulier". Ca me fait penser à quand je parle à des femmes et jeunes femmes qui disent ne pas vouloir d'enfant. Quand on explore un peu plus loin, on se rend compte que ce n'est pas les enfants qu'elles n'aiment pas mais c'est bien souvent la peur d'avoir mal à l'accouchement ou les mauvais cotés du bébé (pleurs, caprices, angoisses lorsqu'il est malade, etc...) qui font qu'elles n'en veulent pas. Même elles ne s'en rendent pas compte que ça se passe dans leur inconscient. Maintenant tu prends cet exemple et tu fais la comparaison avec le sujet principal et tu verras ce que ça veut dire... Bien souvent, vous n'imaginez pas la vie ensemble non pas parce que le concept vous échappe mais bel et bien par peur... Peur de ne pas avoir la vie rêvée, de souffrir, que l'amour s'estompe, etc... On dit toujours que la routine tue l'amour mais regardez bien une chose: quand vous vous séparez, ce qui vous fait le plus de mal c'est bien souvent les petits habitudes, petits gestes que vous aviez avec votre partenaire et que vous ne pouvez plus avoir maintenant... C'est bien de la routine! Donc non ce n'est pas la routine qui tue l'amour. Voyez ailleurs...

Répondre

En réalité bien des choses qui nous paraissent naturelles, comme la fidélité, l'amour pour la vie, la famille, ou même la condamnation de l'homosexualité autrefois, sont des normes imposées par les sociétés pour répondre à des enjeux sanitaires, démographiques ou autre.

Répondre
  hamster_dore  |  23

d accord avec andrelascience, si on ne se voit pas vivre avec son conjoint alors pourquoi rester avec? Sinon pour ce qui est de la vie chacun de son côté c'est pas ce qu'on appelle une "vie de couple" , @sentimental, si tu quitte ta copine quand elle voudra vivre avec toi alors comment feraient les couples quand ils ont des enfants? chacun la moitié du temps comme les divorcés?

Répondre
  Megamom  |  34

#90 j'ai presque envie de dire "et alors?" Oui nous vivons dans une société avec certaines normes, tout comme d'autres communautés animales qui fonctionnent avec leur normes et leurs codes. Toi même tu fait parti de cette société, tu as internet et tu dialogue avec tes congénères, tu as sûrement aussi une voiture, un job et tu trouve ça normal même si ta société t'impose cette norme. Si on trouve son bonheur dans le couple et l'amour, qu'importe le fait que ce soit la société qui semble nous l'imposer! Sinon tu peux aussi partir vivre dans la forêt et refuser tout contact avec la société ou avec n'importe quel être humain, mais bon, tu pourras plus lire de VDM :)

Répondre

#101 À côté de la plaque votre réponse. "La vie sans amour ne vaut pas le coup d'être vécue", "l'amour c'est ça", "l'amour c'est ce qu'il y a de plus beau", ne sont que des conceptions individuelles et relatives. Le travail ou l'automobile, beaucoup moins.

Répondre
  Megamom  |  34

#111 tu dis que la vie de couple est une norme imposée par la société puis qu'il s'agit d'une conception individuelle, c'est quand même très différent donc finalement changerais tu d'avis? Ensuite, avoir une vie bien rangée avec un emploi et une voiture est en quelque sorte une norme dans notre société donc en quoi est ce différent de la norme de la vie de couple et du mariage? Je tiens juste à souligner que j'ai dit dans mes précédents COM que je respectais les choix de vie de chacun, même s'il ne rentre pas dans les normes, j'ai des couples d'amis qui ne vivent pas ensemble ou qui ne partent jamais en vacances ensembles et cela ne me pose aucun problème car c'est leur équilibre, et ils heureux comme ça

Répondre
  KessM  |  51

J'entendais par "l'amour" plus exactement "le couple" et cela depuis la nuit des temps et chez les mammifères en particulier a pour but la procréation pour pérenniser l'espèce. Pour reprendre un commentaire, vous voyez vous élever un enfant séparément? Le déséquilibre qu'un enfant de parents séparés subit est énorme. Un enfant a besoin de ses deux parents pour grandir. Une mère ne pourra jamais apporter ce qu'un père apporte et inversement proportionnel. Il faut savoir que l'amour et là je parle bien du sentiment, ne vient en réalité non pas du coeur mais du cerveau, ce sont des réactions chimiques qui se passent dans ce dernier (hormones) qui vont faire que l'on va être attiré par une personne en particulier. Ces mêmes réactions hormonales qui vont nous pousser à l'acte sexuel. Il faut également savoir que l'Homme par sa conscience va vers ce qui va lui procurer du plaisir, du bien-être et non pas vers ce qui lui fait mal ou lui fait peur. Si le sexe nous procure du plaisir c'est pour nous donner envie de passer à l'acte dans le but de créer la vie. Si cela faisait mal, l'espèce humaine se serait éteinte depuis des millénaires. Ce n'est pas l'envie qui nous procure du plaisir mais le plaisir qui nous donne l'envie... J'en revient donc (et après libre à chacun d'avoir sa propre conception de la vie) à dire que les personnes n'arrivant pas à se projeter au-delà d'une "simple" relation copain/copine subissent quelque part un blocage dû la plupart du temps à une très mauvaise expérience personnelle dans le passé, crainte de la déception ou de la souffrance. Consciemment vous ne voulez pas d'une vie de couple. Mais pourquoi ton inconscient te pousse à être conscient de ne pas vouloir cette vie? On en revient donc toujours au même, l'inconscient nous pousse à être conscient de quelque chose. Voila, c'est ce qu'il fallait démontrer, la boucle est bouclée...

Répondre
  KessM  |  51

Et ce n'est pas la société actuelle qui stéréotype le couple, la vie à deux etc... Mais c'est tout l'inverse, la société actuelle "dédramatise" le fait de vivre séparément. Avec 3 gosses (niveau équilibre pour les gosses, on repassera), d'avoir 20 partenaires différents dans sa vie (niveau sanitaire, rien à redire, champion). La société détruit la conception du couple justement et autorise toutes les dérives. Si on dit que les VRAIS sado maso (pas les sado maso coquin, genre juste on s'attache au lit, mais ceux qui se mutilent pendant l'acte) sont dérangés, ce n'est pas pour rien. Ils ont un vrai problème cérébral qui va leur faire assimiler la douleur au plaisir. Ces dérives là ne sont pas "normales" pour le corps humain et non pas pour la société. L'homme va de par ses hormones être attiré par la femme dont il voit en elle la "mère porteuse" idéale et cela inconsciemment et dans toutes les espèces animales.

Répondre

Oui effectivement, les hormones de l'homme vont l'amener à chercher une bonne poule pondeuse. Fort heureusement l'homme parvient parfois à s'affranchir de ses instincts et à s'extraire de la nature. En attendant aujourd'hui les risques sanitaires et la procréation sont maîtrisables, la pérennité de l'espèce n'est pas en danger et ceux qui aiment leur liberté peuvent vivre sans se conformer aux carcans imposés par la nature ou la tradition, qu'on s'est donné tant de mal à abattre pendant les années 70, et même depuis la Révolution. Et dire que je me croyais conservateur. Les jeunes aujourd'hui...parfois vous êtes encore plus réacs que vos grands-parents.

Répondre
  Sentimental  |  8

Non mais là t'as dû tomber sur des allumés du "un papa, une maman". Des trolls de la manif pour tous. Quand je pense que nos aînés se sont battus pour la libération de la femme, la libération sexuelle, etc, et que maintenant on voudrait retourner au modèle de la sainte-famille... c'est déprimant. On dirait que l'humain est rassuré par ce genre d'aliénation.

Répondre
  MrDaims  |  20

"Et est-ce que on pourra prendre un chien ?!" "Euh..oui pas de soucis alors pour la ville sa sera à Toulouse." "On pourra l'appelé Spicky ??" "Qui ??" "Bhe le chien !" Si sa se passe comme sa, on peut dire que #3 Matouna a raison :D.

Par  AlternOS  |  21

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Natounata  |  18

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Similaires
Chargement…