192
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

En effet. Là, on ne parle même plus d'empiéter sur son espace personnel, mais de la tripoter. Le collègue n'a eu que ce qu'il mérite. Encore que non. Il aurait mériter un coup de genou (vu qu'il a l'air d'aimer les genoux) où je pense.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Etre l'épouse de quelqu'un ne veut pas dire être la propriété de quelqu'un. Une femme célibataire est propriétaire de son corps et une femme mariée aussi. Une femme a droit au respect quelque soit sa situation.

Répondre

Je crois que je lui aurais tordu les doigts en lui ôtant la main de mon genou. Faut vraiment être taré... Quelque soit le contexte, c'est inacceptable, là c'est carrément devant témoin, et qui plus est le mari. Et en plus, j'imagine qu'il ne voit même pas où est le problème et ne comprend pas la réaction de la femme. Bref, à gerber comme toute agression sexuelle.

Répondre

S'il sait que sa femme peut se défendre seul, pourquoi intervenir. S'il parle à la place de sa femme, l'autre risque de croire que quand il n'est pas là, il peut retourner à la charge. Et puis l'auteur connait sa femme, elle n'aime peut-être pas que son mari intervienne ; elle pourrait prendre ça pour un manque de confiance.

Répondre

ouai, mais la c'est un collègue de bureau du mari (comme j'ai compris la VDM). Donc la femme aurait pu être gênée d'intervenir car elle ne voulait créer de problème a son mari (bon pas dans le cas présent apparemment). Je pense que si ça m’était arrivé, en ayant la place du mari, j'aurai même pas eu assez de sang froid pour laisser ma femme s'exprimer (ce qui aurait été une erreur) et je serais rentré dans mon collègue de bureau tout de suite.

Répondre

#142 D'accord avec toi mais disons qu'une petite reaction du mari aurait certainement aussi appuye le caractere completement inapproprie et inacceptable de la chose, genre (juste apres que la femme ait a nouveau du repousser le collegue) : "Dis-donc, besoin d'aide la ?" Juste histoire de montrer son mecontentement egalement. Qu'est-ce que c'est que ce type (le collegue) qui se permet des choses pareilles ? Cela rentre totalement dans le cadre du harcelement. Et la, avec temoin en plus

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Oui mais comme le soulignent plusieurs commentaires, il n'a absolument pas à faire ça AVANT qu'on lui dise de ne pas le faire, donc si en plus il faut qu'on lui dise plusieurs fois + qu'on lui crache dessus pour qu'il arrête, il l'a amplement mérité et j'espère qu'il n'a pas trouvé à redire !

Répondre

Non, là elle est même un modèle de tempérance je trouve. Je connais des filles qui lui auraient cassé le nez d'un coup de poing sans hésitation, et je les aurais approuvées.

Répondre

@Virus7 : tout ce qui est fluide corporel est généralement considéré comme sale, ce qui fait que cracher sur quelqu'un donne l'impression de le salir en plus de l'agression de base (agression que j'estime assez méritée dans ce cas mais agression quand même si on ne prend en compte que sa définition de base, je n'utilise donc ce mot que pour expliquer mon point de vue) ce qui peut être vu comme davantage irrespectueux.

Par  1alex1

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  steph25

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Exactement! Franchement, le mari qui en rit (comme Thierry!....pardon) je trouve ça limite, c'est quand même super déplacé et en plus à plusieurs reprises, mais quel boulet ce gars!

Répondre

@21 ma dernière compagne savait très bien se défendre et c'était justement une raison de plus pour moi d'intervenir en premier. Clairement dans ce genre de situation, il valait mieux pour l’intrus que ce soit moi qui lui en colle une plutôt qu'elle ^^

Répondre

On peut le voir des deux façons en fait, le"mon collègue" n'implique pas forcément que le mari a parlé car la phrase aurait pu être " le fait de lui répéter d'arrêter n'ayant pas eu d'effets, elle lui a craché dessus" et dans ce cas c'est la femme qui parlait. Je pense que sii ça avait été le mari, il aurait mis un point a lieu d'ne virgule pour plus de clarté ;)

Chargement…