160
Par Maismais - / mardi 29 juillet 2014 10:28 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  LMC8

Rebelle? Ah, mais oui, je suis sûre que tu t'es levée un matin en te disant: "Bon, j'ai 17 ans et je n'ai jamais fait ma crise d'adolescence. Qu'est-ce que je pourrais bien faire pour emmerder mes vieux? Tomber enceinte et arrêter mes études? Mmmh, trop banal. Mais oui! Je sais! Je vais devenir lesbienne! Qu'est-ce que ça va les gonfler! Mouahaha! Quel plan machiavélique!"

Commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

ouais m'enfin Al capote était homo me semble-t-il et pourtant il reste vachement charismatique :3 Et puis bon, c'est pas un raison pour réagir comme sa mère l'a fait x)

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Rebelle, (dans ce cas ci) ça veut surtout dire aller dans le sens inverse des présupposés de la société. La "normalité" est d'être hétérosexuel. Les parents interprètent donc le coming-out de leur fille comme un acte de rébellion, non comme une conviction profonde et sincère.

Répondre

Oui enfin l’homosexualité n'est pas une "conviction", un choix, une croyance, une opinion, c'est un état de fait, c'est tout. Voilà. Et du coup, on ne l'"avoue" pas, on la révèle.

Répondre

Springo > « Avouer » a, entre autres, le sens de « révéler ». On avoue ses sentiments, son amour à quelqu'un, par exemple. Le TLF en donne cette définition : « Révéler quelque chose d'inconnu, de secret, le faire connaître, l'expliquer. » Le Robert ajoute : « Reconnaître pour vrai (des choses difficiles à révéler, par honte, pudeur). »

Par  mickBTV

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#24 Si on est homosexuel, on ne peut pas être amoureux du parent du même sexe que soi ? Ça ne compte donc que dans un contexte hétérosexuel ? Dommage, on saura difficilement ce qu'en pense Freud, à moins de faire tourner les tables !

Répondre

@Cen: Le complexe d'Œdipe est historiquement lié à la mythologie grecque, un mec amoureux de sa mère, pour l'épouser, tue son père, et après galipettes, sa fille (qui est aussi sa soeur) vient au monde. Le dit complexe se transpose très bien pour une fille amoureuse de son père, mais est-ce véritablement un complexe œdipien que d'être amoureux du parent du même sexe? La réponse m'échappe. @Loulie210: La sexualité n'est pas déterminée dès l'enfance, ce sont nos choix et expériences, nos échecs e

Répondre

#107. petite parenthèse culturel. Dans le Mythe d'oedipe, celui ci tue son père, mais sans savoir réellement que c'était son père. S' étant fait adopter suite a l'abandon de ce dernier! Il epousera sa mère plus tard, également sans savoir que c'était sa mère. qui d'ailleurs s' est pendu en aprenant la vérité. En aucun cas il ne tue son père pour épouser sa mère. Donc en fait lorsque l'on dit "complexe d'oedipe" le terme est erronée en quelque sorte! voilà voilà.

Par  Tolliou

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Azure

Ahah.. Ça me rappelle un peu la réaction de ma mère quand je lui ai dit que j'étais bi. "mais..mais tu a pas fait de crise d'ado pourtant!" Avec le regard soulagé à l'extrême quand je suis tombée amoureuse d'un mec :)

Répondre

Et le même refrain qui ressort tout le temps "mais..si tu sors avec un mec c'est que t'es hétéro pas bi, non?" ou "mais si tu sors avec une nana, c'est que t'es lesbienne pas bi, non?" Messieurs-dames, attention au choc! La bisexualité n'est pas comparable à la polygamie! Mouarf mouarf

Ca va aller ne t'inquiètes pas ;) C est une super chose de l'avoir avoué (bien que nous devrions pas à le faire) Tu n'as plus qu'a croquer la vie à pleine dents !!!!

Répondre

#6: Je chipote un peu mais on ne dit pas "avouer" son homosexualité/bisexualité/hétérosexualité. Cela ne se dit pas. On "avoue" une faute, une bêtise or, son orientation sexuelle n'est pas une bêtise, quelle qu'elle soit. On peut dire "annoncer" mais sûrement pas "avouer" (je sais, c'est ce qui est écrit dans la VDM mais c'est une faute. Voilà, voilà j'ai fait mon prof :D *mode prof off*

Répondre

C'est tourné dans le sens avouer un secret, de la même que l'on avoue son amour pour quelque je pense. Ceci-dit, étant donné la controverse au sujet de l'homosexualité qui a toujours du mal à être accepté, il est vrai qu'on ne devrait pas utiliser le verbe avouer, pour éviter d'ajouter de la culpabilité qui ne devrait pas exister.

Répondre

Oui voilà; ici, le mot avouer est utiliser comme si on devait s'excuser d'avoir telle ou telle orientation sexuelle alors que le "avouer" de "avouer son amour pour qqn" n'est pas la même chose.

Répondre

"avouer son amour" c'est moche comme expression ! Le "déclarer" c'est mieux Enfin il me semble Avouer rappelle trop la faute à mon goût

Répondre

non avouer rappelle le côté secret. avouer une faute c'est confesser qu'on en est l'auteur. avouer son amour c'est déclarer sa flamme à quelqu'un qui ignorait qu'on l'aimait. là avouer est très bien choisi puisque les parents n'étaient pas au courant. c'est dire (neutre et pas péjoratif du tout ) à ses parents qu'on a pas la sexualité qu'ils pensaient qu'on avait. donc rien d'alarmant à mon sens..

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

J'ai entendu tellement d'histoires concernant des parents qui reniaient, et jartaient leur enfant de chez eux le jour où ils apprenaient leur homosexualité... J'arrive meme pas à comprendre comment un comportement inhumain dans ce genre est possible :'( Faire un enfant, pour finalement le detester à cause d'un simple détail... *sigh*

Répondre

#7 Hmm c'est quand même possible un parent homophobe qui aime son enfant homosexuel, c'est juste son orientation sexuelle qu'il n'accepte pas (encore)

Répondre

Qui a parlé d'homophobie ? Faut arrêter de faire les bisounours, c'est pas être homophobe que d'être choqué par une telle annonce ! Si ta mère part avec une femme ne vas-tu pas être choquée ? Es-tu homophobe pour autant ? Cette maman s'inquiète peut être simplement du regard que poseront les gens sur sa fille et des difficultés auxquelles celle-ci sera confrontée parce que quoi qu'il en soit les gens parlent et critiquent. On ne peut pas la juger sur un commentaire de surprise. Je trouve au con

Répondre

C'est tellement stupide de rejeter un enfant pour ça. Elle était homosexuelle avant, elle le sera après, l'annoncer ne change rien.

Répondre

#106 tout à fait d'accord. J'ai à peine 13 ans que ma mère me dit déjà : " si tu deviens homo, je serais horriblement déçue" :-(

Par  LMC8

Rebelle? Ah, mais oui, je suis sûre que tu t'es levée un matin en te disant: "Bon, j'ai 17 ans et je n'ai jamais fait ma crise d'adolescence. Qu'est-ce que je pourrais bien faire pour emmerder mes vieux? Tomber enceinte et arrêter mes études? Mmmh, trop banal. Mais oui! Je sais! Je vais devenir lesbienne! Qu'est-ce que ça va les gonfler! Mouahaha! Quel plan machiavélique!"

Répondre

#8 Tu m'as fait bien rire ! Ceci dit, c'est bien mieux de l'avouer à ses parents. Les miens se doutent de ma bisexualité et font de fréquentes allusions, mais je n'ose rien dire. J'admire ton courage. Maintenant que tu es une rebelle, tu veux bien venir fumer un joint avec moi ? :)

Répondre

#51 Tu sembles parler en connaissance de cause ! Je sais bien, mais ce n'est pas évident. Surtout faire croire ça à tes parents quand tu es en couple avec un homme depuis deux ans...

Répondre

#71, elle a raison, ça te ferais du bien d'en parler, les allusions au bout d'un moment c'est lourd, sur le coup ça fait très très mal mais après franchement tu te sens terriblement bien, en plus, une fois le choc passé, tes parents seront heureux que tu te sente mieux

Répondre

L'avouer a ses parents pour se soulager d'un poids, c'est bien joli tout ça. Mais j'ai pas mal de témoignages disant que les parents avaient foutu leur enfant à la porte lorsqu'ils avaient appris son homosexualité... Donc c'est à eux de décider du bon moment pour l'avouer, pas la peine de forcer les choses.

Répondre

#71 Oui je sais ce que c'est. J'avais peur de dévoiler mon homosexualité a mes parents de peur qu'il me rejette mais un jour j'ai osé le dire. Ça ne c'est pas passé comme prévu mais je me sens bien maintenant.

Par  Lokhas

Blâmez pas les parents sans savoir, s'il faut ils sont juste un peu "choqués" de la nouvelle, surtout la mère, mais accepteront quand même l'homosexualité de leur fille !

Répondre

Techniquement y'a pas a accepter ou refuser ils ont pas le choix ^^ Tu fais des enfants tu les prends comme ils sont!

Répondre

C'est mignon mais un peu naïf, #42. J'ai vu des liens familiaux éclater pour bien moins que ça, comme quoi ils ont le choix.

Répondre

#90 tu peux pas tellement accepter ou refuser la sexualité d un autre vu que justement c'est une autre personne qui forcément n agira pas de la même manière que toi. T'es un peu au pied du mur. Par contre tu peux très bien décider de réagir connement ou non à la nouvelle.

Répondre

Tu peux accepter ou non de garder contact avec la personne, et bien que les gens ici semblent croire que la totalité des gens ont ce sens de la famille qui les fait aimer tout le monde envers et contre tout, malheureusement tout le monde n'a pas ce sens de la famille et ce genre de détails peut suffire, c'est la seule chose que je notais

Chargement…