41
Par 95Dpourtant - / dimanche 25 mars 2018 15:30 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Naïly Bonifacio  |  8

Un agent homme ne fouille pas une femme, c’est juste la loi.
Je précise que tout le monde a fini par en rigoler, merci d’aller déprimer ailleurs

Comments
Par  harbard  |  15

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Naïly Bonifacio  |  8

Un agent homme ne fouille pas une femme, c’est juste la loi.
Je précise que tout le monde a fini par en rigoler, merci d’aller déprimer ailleurs

Répondre
  harbard  |  15

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Vindsval  |  29

«L'article 3-1 issu de la Loi 83-629 du 12 juillet 1983 réglementant les activités privées en sécurité modifié par la Loi N°2003-239 du 18 mars 2003 pour la sécurité intérieure autorise certains agents de surveillance "....spécialement habilités à cet effet et agréées par le préfet du département ou, à Paris, par le préfet de police dans les conditions prévues par décret en Conseil d'Etat, en cas de circonstances particulières liées à l'existence de menaces graves pour la sécurité publique, de procéder, avec le consentement exprès des personnes, à des palpations de sécurité. Dans ce cas, la palpation de sécurité doit être faite par une personne de même sexe que la personne qui en fait l'objet, sauf circonstances. Ces circonstances particulières sont constatées par un arrêté du préfet qui en fixe la durée et détermine les lieux ou catégories de lieux dans lesquels les contrôles peuvent être effectués. Cet arrêté est communiqué au procureur de la République.»

Répondre
  Luxiferos  |  17

C’est la loi une palpation d’une femme par une femme et une palpation d’homme par un autre homme. Faut un agrément et des conditions (300 personnes minimum.) Et même dans ce cas-là, une main mal placée et c’est considérée comme un attouchement. L’agent n’avait absolument pas à faire ça.

Répondre
  harbard2  |  16

Effectivement Naïly, Madame Dodue et Luxe, je m'étais renseigné après coup et ce n'était pas forcément très légal. Mais au delà de tout de suite porter plainte, tribunal et décapitation de l'agent de sécurité, vous conviendrez que de nos jours, toutes les boîtes de nuit, bars etc ne peuvent pas forcément avoir deux agents de sécurité des deux sexes. Et avec les problèmes de violence et de tout ce qui en découle, est-ce aussi grave que ça de vérifier quelle que soit la "combinaison" femme-homme, homme-femme, homme homme ou femme femme ? Personnellement je préfère qu'ils le fassent et me sentir plus ou moins en sécurité que de me faire planter par un débile qui ne tiens pas l'alcool...

Répondre
  narboux  |  4

De nos jours, où les relations homme-femme (et vice versa), homme-homme, femme-femme sont une réalités ainsi que le climat de suspicion quand on regarde l'autre (quelque soit son sexe et son age)... le contacte entre les corps ne devraient-il pas être autorisés seulement pour des personnes n'ayant pas d'attirance pour le genre (sexe et/ou age) à contrôler?.
Est-ce plus raisonnable qu'un homme se face fouiller par un homosexuel homme ou femme?

Répondre
  PI314159265358  |  18

Enfin faut arrêter...
Une palapation n'a rien de sexuel...
Le mec ou la fille, il palpe 500 personnes par heure. Il a autre chose à penser que c'est sexuel : il parcourt le corps en optimisant son ratio temps / précision pour vérifier qu'il n'y rien.
(C'est un peu comme aller chez le médecin : quand on va chez le proctologue ou le gynéco, que le médecin soit un homme ou une femme ne change rien, à partir du moment où il ou elle est pro et fait son job correctement)

Répondre
  Esmé Shakespeare  |  9

je rebondis sur ce que tu as dis... pour te corriger. oui une femme dois se soumettre à la palpitation mais part une autre femme pas part un homme c'est la loi. sinon tu peux porter plainte pour attouchements sexuels contre le videur. tu as tout as fais le droit de refusé une palpation si c'est n'est pas une femme et/ou la police (ou service équivalent ) qui te le fait. dc un videur peut aller ce fair voir si tu le lui dit gentiment ^^ tu en as légalement le droit.

Par  honeyaddict  |  30

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Gwendy  |  27

L’intonation négative de « palpage gratuit » ne te met pas la puce à l’oreille ? C’est à cause de ce genre de commentaire que les attouchements sexuels que subissent 100% des femmes à n’importe quel stade de leur vie existent encore.

Par  Luxiferos  |  17

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Mamamia28  |  46

Dans l’absolu tu as raison. Mais ici, il semble s’agir simplement d’une erreur, le mec n’a pas vu qu’il s’agissait d’une femme et elle n’a pas non plus l’air de lui avoir signalé. Cela vaut-il la peine d’en faire tout un pataquès et de risquer de mettre un mec au chômage pour si peu finalement ?
Si elle lui avait dit « excusez-moi je suis une femme » et qu’il avait insisté malgré tout, faire un signalement ok. Mais là c’est un peu excessif, bien que je sois une femme

Répondre
  Epiline  |  22

Mais alors, sachant qu'en boîte de nuit les videurs ne sont pour la plupart que des hommes, comment faire pour fouiller une femme ? Tout en prenant également en compte qu'embaucher une femme au poste de videur n'est pas la chose la plus conseillée ...

Par  Petitsuisse00  |  17

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Noppera  |  30

Au pire des cas, tu lui as dit, tout simplement "monsieur, en tant que femme cela me gêne" ? ^^ parce que dans la formulation je comprends qu'a priori lui pensait que tu étais un homme... Perso me faire fouiller par un homme ou une femme, ça ne fait pas de différence, mais si toi oui tu peux le dire non ?

Similaires
Chargement…