139
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Ah merci, je suis entièrement d'accord !! Et en tant que fille c'est pas facile, les gens considèrent comme dramatique ou choquant qu'une femme ne veuille pas avoir d'enfants et me disent toujours (et c'est là qu'on sent bien le respect de mon choix) " tu changera d'avis". Je me laisse jusqu'à 35ans pour réfléchir, il me reste donc 5ans, au delà, je considère que c'est trop vieux pour en avoir.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#55 J'suis d'accord sur le fait que chacun ses choix et bien sûr il faut les respecter mais pour toi un papa ne peut pas élever un enfant parce qu'il ne le porte pas? J'ai peut-être mal compris mais sinon je vois pas le lien...

Répondre

Bien sûr que tout le monde ne souhaite pas avoir d'enfant mais C est quand même triste de vouloir un enfant quand sa partenaire ne veut pas, c'est normal que l'auteur soit déçu

Répondre

A lui de voir s'il accepte son choix de pas avoir d'enfants, à voir si c'est un choix ferme et définitif. S'il ne l'accepte pas il la quitte et trouve une femme qui a les mêmes désirs de fonder une famille que lui.

Répondre

Non c'est plus que c'est difficile de forcer quelqu'un à passer 9mois potentiellement malade et/ou handicapé. Beaucoup de femmes redoutent l'accouchement autant que la grossesse aussi. Les hommes comme les femmes peuvent aussi bien s'occuper de l'enfant mais ca passera forcément d'abord par un «sacrifice» de la femme donc ca me semble normal de pas brusquer. Et quoiqu'il arrive, forcer quelqu'un à avoir un enfant, homme comme femme, c'est prendre le risque que la personne ne s'y attache pas ou n

Répondre

Oui bah si on en croit les statistiques, pas mal d'hommes seraient prêts à le faire, ce "sacrifice". D'ailleurs il y a de la recherche qui se fait à ce niveau et ça pourrait déboucher sur des solutions dans les prochaines décennies :p

Répondre

Même si il est vrai qu'on ne parle d'enfant au premier rendez-vous , je pense quand même que quand une femme ou un homme est certain(e) ne jamais vouloir d'enfant il devrait en parler rapidement à l'autre. Car soit un des deux devras plier et accepté de faire ce que l'autre veux , soit risque de rupture.

Répondre

Surtout que c'est elle qui va tout endurer lors de la grossesse et l'accouchement. Je comprends qu'elle puisse ne pas se sentir prête. Monsieur ne se rend peut être pas compte de tous les sacrifices que ca va lui demander, et tous les petits soucis que ca va lui causer.

Par  Akiré

Eh ouais !! Au même titre que les filles ne chient pas des paillettes, les accouchements se résument (sans parler des hurlements) par un vagin qui dilate genre on pourrait faire passer un ballon de rugby voire plus quand c'est les épaules qui passent. Des gros "splash" quand le placenta tonne dans l'espèce de cuvette, les litres de sang et parfois même à force de pousser y a un cadeau surprise... Du genre anal. C'est pas top glamour, les plus beaux jours de la vie d'un couple ! ^^

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

En réalité au sens légal, la famille n'a pas vraiment de définition. Mais la jurisprudence considère les époux comme une famille et les partenaires de PACS aussi. En ce qui concerne les concubins, c'est un peu plus compliqué, mais la jurisprudence à tendance à trancher en ce sens. La famille est aussi constituée par les liens de sang ou d'adoption. Encore une fois dans le cas des familles recomposées ou certains cas, c'est aussi un peu plus compliqué mais globalement sont reconnus des liens de t

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Justement, si on doit "chacun avoir notre définition", alors il n'y a pas de définition. Or, il y en a. Donc il faut s'y tenir, et ton opinion ne compte pour rien là dedans. Un couple, sans enfant, est une famille. Ce n'est pas une opinion, c'est une affirmation. C'est comme ça et c'est tout.

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

C'est la signification de l'expression "fonder une famille" = avoir des enfants. Mais un couple officiel (marié ou pacsé) est une famille mais ils n'ont pas "fonder une famille". C'est comme beaucoup d'expression qui veulent dire des choses plus précises que la succession de chaque mot.

Par  Iphis

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Oui, et puis il suffise que la maman n'est pas pu venir, que le papa craigne la vue du sang ou soit absent, bref on ne connaît pas la vie des gens. Et puis si elle voulait que ce soit sa meilleure amie plutôt que quelqu'un d'autre c'est son choix. J'vois pas pourquoi ça devrait être sujet à polémique en fait ^^

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Sans pour autant faire polémique comme le dit # 23, moi aussi ça m a semblé étrange de demander sa meilleure amie à son accouchement, c'est un moment tellement particulier, emotionnellement et tout le côté "physique" ne donne pas envie d être accompagnée... Enfin, je suis peut-être spéciale car moi j aurais préférée être seule avec l équipe médicale, je n avais pas envie que mon homme me voit hurler de douleur avec la ch**** déformée puis déchirée... Mais c'était avant d être effectiv

Par  nashiva

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Qui donc a dit cela? Il a parfaitement le droit d'avoir envie d'être père. Elle a parfaitement le droit de ne pas avoir envie d'être mère. Ce sont des avis contradictoires, c'est dommage, certes, mais doit-elle pour autant se forcer?

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Ben, en fait, l'homme ne porte pas l'enfant, l'homme ne souffre pas de tous ces mots, donc oui, la femme a encore le droit de regard sur le fait d'avoir un enfant ou non. Si quelqu'un veut un enfant, il ne va pas forcer son/sa partenaire à en avoir un. S'il en veut impérativement un et que l'autre n'en veut impérativement pas, et qu'aucun ne change d'avis à terme, le couple se séparera, et chacun trouvera chaussure à son pied. Mais en effet, quand un homme veut un enfant, il me semble logique qu

Répondre

#40 En vrai, si une femme veut un enfant alors que l'homme n'en veut pas, et qu'elle réussit à tomber enceinte de lui (par exemple en lui faisant croire qu'elle a pris sa pilule alors que c'est faux), bah tant pis pour lui, pas d'avortement sans coopération de la mère même dans les pays où la pratique est légale, et il se retrouve à payer pendant 18 ans pour un gamin qu'il n'a pas voulu... :3

Répondre

Oui, c'est bien le soucis. Cela dit, ce n'est pas son corps à lui qui morfle sans son consentement. Mais oui, pas grand chose à faire, cela dit, s'il n'en veut absolument pas, il peut toujours s'en aller, même si ce n'est guère moral en ce cas sans savoir s'il s'agissait d'un acte fait exprès ou non. On ne m'ôtera pas de l'idée que si ce cas de figure arrive, et ça doit arriver, la femme qui fait cela est juste d'un égoïsme extrême, et bousille la vie de son compagnon, qu'il décide de prendre s

Répondre

Répondre

Je trouve cela en effet relativement logique. Avoir des conversations de temps à autres à ce sujet, donner son opinion et autre, oui. Cela peut amener à une évolution à terme de l'un ou l'autre parti. Essayer absolument de convaincre l'autre d'en vouloir ou de n'en pas vouloir un, en insistant régulièrement, en utilisant des moyens détournés, messages subliminaux et autres, eh bien, non.

Répondre

#59 Oh mon Dieu ! Tu... tu veux dire que la société irait dans un sens qui pousserait les hommes à prendre leurs responsabilités sexuelles et à s'occuper activement des questions de contraception en mettant une capote ou en se faisant faire une vasectomie si ils ne veulent pas d'enfants ? Mais quel horreur ! On vit vraiment dans un monde de fou ! Bientôt on nous dira qu'un homme doit assumer les actes de son pénis...

Répondre

J'ai voulu garder mon commentaire un minimum concis, mais évidemment il y a des techniques plus élaborées pour contrecarrer les moyens de contraception (saboter les préservatifs, etc.). En fait, j'ai déjà entendu parler de femmes qui sont tombées enceintes d'autres hommes avant de faire porter la responsabilité à leurs compagnons. Et à ma connaissance, une fois que la femme est enceinte et compte garder l'enfant, le père n'a pas son mot à dire et doit payer une pension pendant 18 ans.

Répondre

C'est possible d'emmener le père en justice afin de faire reconnaître la paternité par le moyen le plus souvent d'un test de paternité, et même si l'homme refuse de faire le test, le tribunal considère que c'est parce que c'est bien lui le père. Et une fois que l'homme est reconnu comme le père par le tribunal ben... il paie....

Répondre

#112 Oui. C'est un fait : les femmes - toutes, sans exception - ont l'obsession de se faire engrosser (par tous les moyens... y comprit donc par le premier minable venu) et de se mettre la responsabilité (à vie) de la maternité sur le dos... dans le but (bien trop évident) de récupérer une PA. Il est vrai qu'avec les 200 euros qu'on peut tirer d'un bébé quand on parvient à en faire un avec un smicard, on vit dans le luxe. Vous me faites un peu rire jaune avec votre parano érigée en philosophie d

Répondre

# 124 j'adore votre commentaire ! Je me permets donc d y ajouter ceci, une PA n est pas forcément payée par le père a la mère, ça peut aller dans l autre sens, il semble que personne ne soit au courant ici. La pension alimentaire est versée à celui qui a, la majorité du temps, la garde de l'enfant. Dans les faits, comme c'est souvent la maman qui a la garde et qui a le plus faible revenu, c'est elle qui perçoit la pension mais ce n est pas toujours le cas. Je me permet aussi de rajouter mon ex

Par  nashiva

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

On appelle ça de la manipulation, et quand elle sera dans le bain avec des chiards qui crient partout il y a des chances pour qu'elle se rendent compte qu'en fait ce n'était pas du tout ce qu'elle voulait et qu'elle plaque tout. Après si ça se trouve elle sera ravie d'avoir changé d'avis, mais j'ai rencontré des gens comme ça qui ont regretté et qui n'aimaient pas leurs enfants faits par "obligation" parce que le mari ou la femme en voulait.

Répondre

MERCI BEAUCOUP ! Enfin quelqu'un qui ose y mettre les bons mots, c'est de la manipulation probablement mélangée à une dose plus ou moins consciente de chantage affectif et je trouve cela tout simplement immonde.

Répondre

Non mais ça va oui, "manipulation" de suite... La femme de l'auteur est une femme adulte et consciente autant qu'on puisse le deviner, elle a très bien pu changer d'avis pour plusieurs raisons (vu qu'on ne sait pas pourquoi elle ne voulait pas avoir d'enfant à la base). Je comprend qu'il faut pas oublier que beaucoup subissent du forcing pour changer d'avis quand ils/elles ne veulent pas d'enfants, mais malheureusement on en sait pas plus, donc disons que l'auteur l'a convaincue de man

Chargement…