Interview

3 questions à… les glandes lacrymales d'un supporter du PSG

Par Stagiaire n°5103JW12 / jeudi 9 mars 2017 01:08
Schémas d'un supporter du PSG quelques minutes après la défaite - ©
Après la défaite écrasante du PSG contre Barcelone en Ligue des Champions, la rédaction est partie à la rencontre de deux glandes lacrymales d'un supporter du club parisien.

Comment sont vos relations avec le corps qui vous accueille ?

Pour tout vous dire, nous n'avons que très peu de contacts avec le corps qui nous accueille. Nous ne traitons qu'avec le système nerveux, jamais directement avec le cerveau, alors difficile de vous en dire plus. Mais on ne se plaint pas, on fait ce qu'on a faire sans se faire remarquer. Pas comme certaines glandes qui font tout pour se rendre intéressantes, si vous voyez de qui je veux parler.


Comment s'est passée la soirée d'hier soir ?

Grosse soirée. Boulot boulot. À deux, nous avons dû envoyer plusieurs millilitres de larmes entre 22:45 jusqu'à 4:30, avec le risque de tomber en pénurie. Heureusement, nous avons réussi à trouver un stock de bière présent en grande quantité pour combler. Sauvées.


Qu'est ce qu'on peut vous souhaiter pour la suite ?

Puisque vous nous posez la question, on trouve qu'on a pas vraiment été gâtées par l'évolution jusqu'ici. Notre rôle se résume à un vulgaire distributeur de larmes et on aimerait autre chose. Peut être apprendre à sécréter une hormone par exemple. Voire carrément contrôler un nouveau sens d'ici deux ou trois millions d'années. Ça serait trop cool.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Pas encore de commentaires
Commentaires
No comments yet.
Chargement…